le Samedi 29 Mai 2021

«Ceux qui menacent Israël nous menacent aussi»




807d6693e483aa0e3536ada3590a4ff90ba22e30

FIGAROVOX/TRIBUNE - Face aux tensions entre Israël et le Hamas, 76 personnalités dont Manuel Valls, Philippe Val et Renée Fregosi affirment leur solidarité avec le peuple israélien et appellent à lutter contre l'islamisme sous toutes ses formes, en Israël comme en France.

Tandis qu'Israël s'est totalement désengagé de Gaza en 2005, des attaques à partir de la bande de Gaza se produisent sporadiquement. Depuis plusieurs jours, Israël fait face à une offensive sans précédent : le Hamas tire des milliers de roquettes et de missiles meurtriers sur la population israélienne.

Le Hamas ne vise pas à l'établissement d'un État pour le peuple arabe de Palestine, mais la destruction de l'État hébreu.

Face à cette agression, l'essentiel de la couverture médiatique paraît surréaliste. Certains journalistes osent certes désormais parler d'«attaques des islamistes du Hamas», mais la plupart renvoient encore les belligérants dos à dos tandis que d'autres évoquent une énième provocation originelle israélienne (conflits immobiliers à Jérusalem-Est ou supposée invasion d'al-Aqsa, par exemple) qui aurait mis le feu aux poudres, alors qu'on sait bien que le stock de roquettes (financé notamment par les commanditaires iraniens du Hamas) et les tunnels étaient déjà en place de longue date.

À lire aussi :Israël: «Justice pour tous»

Quant à certains partis politiques en France, leur empressement à défendre le Hamas permet de confirmer leur dérive islamo-gauchiste en dépit de leurs molles dénégations. En revanche, quatre cent mille morts en Syrie et toutes les victimes du terrorisme islamiste au Proche-Orient, au Pakistan, en Afghanistan ou en Afrique n'émeuvent pas ces indignés.

En affrontant la figure avancée de l'islamisme à Gaza, Israël contribue à la défaite d'un totalitarisme islamique qui sévit aussi sur notre territoire.

Les tentatives d'excuser ou de justifier la violence islamiste qui serait la conséquence d'une juste colère des humiliés, des «spoliés», des opprimés sont infondées et mensongères. Car la «cause palestinienne» n'est pas et n'a jamais été la cause d'un Tiers-Monde désespéré au plan économique ou politique. Le malheur arabe est réel, mais sa cause réside au cœur des pouvoirs arabes et n'est pas en Israël. Le malheur palestinien est réel, mais la raison de ce malheur se nomme le Hamas et pas Israël.

Tant que les Européens n'intégreront pas la cosmologie islamiste dans leur grille de lecture de l'espace musulman et du monde arabe, ils n'en comprendront pas les enjeux réels. La pensée mortifère des Frères musulmans dont le Hamas est une incarnation, nous la voyons à l'œuvre en France et en Europe comme en Afrique du Nord et au Sahel. C'est la même idéologie qui a armé le bras de l'assassin de Samuel Paty, comme elle a fanatisé Kobili Traoré qui a massacré Sarah Halimi parce que juive c'est-à-dire suppôt de Satan dans la fantasmagorie islamiste.

À lire aussi :Israël-Palestine : «Il faut impérativement qu'un processus de paix crédible soit remis sur les rails»

Dans l'affrontement présent, Israël est dans son droit. Quelles que soient les erreurs que certains peuvent vouloir reprocher à ses gouvernants, Israël a le droit d'exister et de persévérer dans son être. Et ici, il combat son agresseur. Il lutte aujourd'hui encore pour défendre son territoire et sa population (juive et arabe, touchée indifféremment par les roquettes).

Mais Israël ne fait pas que cela. En affrontant la figure avancée de l'islamisme à Gaza, Israël contribue à la défaite d'un totalitarisme islamique qui sévit aussi sur notre territoire. Il ne faut pas être grand expert pour comprendre cela et comprendre qu'au-delà de ce qui se joue au Proche-Orient, c'est probablement notre avenir, ici même, en France et en Europe, qui se joue aussi.

Affirmons notre solidarité avec le peuple israélien !

Signataires :

Mehdi Aïfa, militant anti-islamiste

Michel Albouy, professeur des universités

Paul Atlan, médecin

Claudine Attias-Donfut, directrice de recherches

Michel Auboin, consultant

Bat Ye'or, écrivain, chercheur

Jean-Jacques Benoît, maire honoraire de Pessa,

Hortense Bile, présidente de AMIFA

Claire Brière-Blanchet, journaliste

Frédéric Joseph Bianchi, président de l'association Terra Eretz

Jean-Marie Brohm, Professeur des universités émérite

Catherine Chalier, philosophe

René Chiche, professeur de philosophie

Elie Chouraqui, cinéaste, journaliste

Sophie Chauveau, écrivain

Charles Coutel, professeur des universités

Brice Couturier, journaliste, essayiste

David Duquesne, infirmier libéral, éditorialiste

Yves Doukhan, consultant, membre du bureau de Dhimmi Watch

Bernice Dubois, présidente d'honneur du Mouvement pour la paix et contre le terrorisme

Annick Duraffour, agrégée de Lettres

Alexandre Feigenbaum, président de Dhimmi Watch

Elisabeth de Fontenay, philosophe

Renée Fregosi, philosophe, politologue

Luc Ferry, philosophe

Jean Giot, professeur des universités émérite

Aline Girard, conservateur général honoraire, essayiste

Gilles-William Goldnadel, avocat

Yana Grinshpun, MCF Université

Philippe Gumplowicz, professeur des universités

Alain Herbeth, essayiste

Danielle Khayat, magistrate en retraite

Alexandre Krivitzki, psychanalyste

Marcel Kuntz, directeur de recherche

Serguey Kuznetsov, écrivain

Alexandra Laignel-Lavastine, philosophe

Teddy Lasry, compositeur, musicien

Michel Laval, avocat

Jean Pierre Lledo, cinéaste

Barbara Lefebvre, enseignante, essayiste

Yves Mamou, journaliste, essayiste

Aurélien Marcq, haut fonctionnaire

Liliane Messika, écrivaine, traductrice

Thibaut Moreau, psychanalyste

Franck Muller, professeur émérite

Marc Nacht, psychanalyste

Fabien Ollier, directeur des éditions QS

Rémi Pellet, professeur des universités

Céline Pina, essayiste

Ziva Postec, réalisatrice, monteuse

Michaël Prazan, écrivain, documentariste

André Quaderi, professeur, psychothérapeute EMDR

Gérard Rabinovitch, chercheur CNRS

Richard Rossin, chirurgien, fondateur de Médecins sans frontières

François Roudaut, professeur des universités

Xavier-Laurent Salvador, MCF Université

Georges-Elia Sarfati, professeur des universités

Jean-Paul Sermain, professeur des universités

André Senik, professeur de philosophie

Bruno Sire, président honoraire Université Toulouse Capitole

Jean Szlamowicz, professeur des universités

Talila, chanteuse, comédienne

Pierre-André Taguieff, philosophe, CNRS

Jacques Tarnero, essayiste

Thibault Tellier, professeur des universités

Semira Tlili, présidente de #Reseau1905

Dominique Triaire, professeur des universités

Michèle Tribalat, démographe

Monette Vacquin, psychanalyste

Henri Vacquin, sociologue

Philippe Val, journaliste, essayiste

Caroline Valentin, avocat

Manuel Valls, ancien premier ministre

Sophie Valles, membre de #Reseau1905

Ibn Warraq, essayiste

Aude Weill-Raynal, avocat

Jean Pierre Winter, psychanalyste

Michel Gad Wolkowicz, psychanalyste

Jacques Wrobel, médecin

À VOIR AUSSI - Israël-Palestine: «Une partie de la gauche ou de l'extrême gauche prend prétexte de ce conflit pour justifier l'antisémitisme », assure Manuel Valls



Source : https://www.lefigaro.fr/vox/monde/ceux-qui-menacen...