Par Algeriepart Plus le Vendredi 21 Mai 2021

Documents exclusifs. Des hauts responsables de Sonatrach attribuent un important marché à une société roumaine black-listée




Inquiétant dérapage à Sonatrach. Trois responsables du pôle exploration, production et exploitation de la compagnie nationale des hydrocarbures ont attribué un important marché à une société roumaine black-listée  violant ainsi toutes les précautions garantissant la protection des intérêts économiques et stratégiques de Sonatrach, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Il s’agit effectivement de la société roumaine Cameron Romania qui vient de remporter un important marché dans la fourniture des équipements pour le forage pétrolier. Cette société roumaine a gagné dans des conditions troublantes la compétition pour remporter le marché encadré par l’appel d’offres SH-EP-DP-AT/23/19/T lancé par la direction Exploration-Production de Sonatrach, plus exactement la Procurement and Transport Direction. Il s’agit d’un marché portant sur la fourniture de vannes d’étranglement. L’appel d’offres a été publié au BAOSEM N ° 1751 du 30 avril 2020.

Initialement, la date limite de dépôt des candidatures était prévue au 13 juin 2020, puis reportée au 06 juillet 2020, elle a été une troisième repoussée au 27 juillet 2020. Des reports totalement suspects qui ont permis ensuite à Cameron de remporter ce marché pour plus de 5 millions de dollars. En vérité, Cameron est une société américaine qui a été rachetée par le numéro un mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, pendant l’été 2015.

Cette opération a permis la création d’une  société présente sur l’ensemble des services de forage et de production d’hydrocarbures. Cependant, les unités de production des usines de vannes et êtes de puits sont situées en Roumanie. Et c’est la filiale roumaine de Cameron qui alimente le groupe en équipements industriels incontournables pour le forage pétrolier ou gazier.

Les vannes d’étranglement ont pour but de restreindre l’écoulement du fluide (effet Venturi) et ainsi d’accélérer sa vitesse en sortie de vanne. Ces types de vannes sont spécifiquement conçus pour l’industrie du pétrole et gaz et permettent de contrôler le débit des puits de pétrole permettant d’extraire le pétrole du sous-sol. Les puits de pétrole nécessitent des maintenances régulières (surfaçage) de ces vannes d’étranglement en raison de phénomènes d’érosion survenant en raison de la présence de conditions extrêmes (basses températures notamment).

La société Cameron via ses usines en Roumanie a pu donc gagner ce marché en Algérie alors que dans le secteur des hydrocarbures toutes les sociétés roumaines ont été black-listées et ce depuis au moins 2009 en raison d’un passif douloureux entre Sonatrach et les sociétés roumaines dans le secteur des hydrocarbures. En effet, les documents exclusifs obtenus par Algérie Part au cours de nos investigations démontrent que Sonatrach avait pour instruction d’interdire l’attribution de tout marché pétrolier ou gazier à une société roumaine ou à la filiale d’une multinationale implantée en Roumanie.

Cette instruction s’explique par un malheureux épisode qui avait causé un énorme préjudice financier à Sonatrach en 1975 et 1976. Deux contrats conclus par Sonatrach avec une société publique roumaine appelée Industrial Export pour l’acquisition d’une dizaine d’appareils de forage pétrolier. Il s’était avéré que ces appareils livrés à l’Algérie étaient totalement défectueux et Sonatrach a crié au scandale. Cette escroquerie avait fait énormément mal à Sonatrach qui venait à peine de débuter dans l’industrie des hydrocarbures. Le préjudice était estimé à plus d’une vingtaine de millions de dollars à l’époque.

De longues procédures judiciaires ont permis la condamnation de la société roumaine Indistrial Export le 27 septembre 1994 par un tribunal arbitral international. La société roumaine a été condamnée à verser à Sonatrach plus de 13 millions de dollars. Malheureusement, la société roumaine qui était publique a été privatisée ensuite et elle n’a jamais honoré ses dettes violant ainsi toutes les dispositions réglementaires internationales. La Sonatrach ne pourra jamais procéder au recouvrement de sa créance détenue sur Industrial Export. Les autorités algériennes décident ainsi de black-lister toutes les sociétés roumaines activant dans le secteur des hydrocarbures jusqu’à ce que ce conflit soit définitivement résolu au profit de la Sonatrach.

Le 1er Août 2009, une note de la direction générale des Hydrocarbures au niveau du ministère de l’Energie a clairement demandé à Sonatrach de ne traiter aucune affaire avec des sociétés roumaines jusqu’à la récupération effective de la créance due par la société Industrial Export.

En décembre 2013, la filiale roumaine de la société Cameron avait été rejetée et exclue d’un marché de Sonatrach dans le cadre de la stricte application des consignes données par le ministère de l’Energie.

En 2020-2021, trois hauts responsables de Sonatrach ont violé ces instructions en permettant à Cameron de remporter le marché concerné par l’appel d’offres SH-EP-DP-AT/23/19/T prétextant que les vannes d’étrangement proviendront d’une usine de Cameron basée en France. Un argument fallacieux et totalement infondée, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations.

Les trois responsables de Sonatrach à l’origine de cette supercherie sont Mohamed Slimani, le vice-président chargé de l’activité exploration et production de Sonatrach, Taleb Messaoud, l’influent Directeur de la division Production de Sonatrach (DPR) ainsi que Réda Mecikar, conseiller auprès du DPR et lobbyiste redoutable qui entretient des liaisons affairistes avec de nombreuses sociétés pétrolières étrangères. Réda Mecikar est pressenti pour occuper prochainement le poste de  premier responsable de la direction PL, une direction centrale du groupe chargé officiellement de superviser et contrôler les divers achats de Sonatrach. C’est le PDG de Sonatrach Toufik Hakkar qui a promis à Réda Mecikar cette promotion. En contrepartie de quoi ? Algérie Part poursuit ses investigations et publiera prochainement de nouvelles révélations sur ce dossier sulfureux.

 

L’article Documents exclusifs. Des hauts responsables de Sonatrach attribuent un important marché à une société roumaine black-listée est apparu en premier sur Algerie Part Plus.



Source : https://www.algeriepartplus.com/documents-exclusif...