Par AFP le Dimanche 16 Mai 2021

En Lituanie, les unions civiles de même sexe engendrent des manifestations




En Lituanie, les unions civiles de même sexe engendrent des manifestations

INTERNATIONAL - Des milliers de personnes se sont rassemblées ce samedi 15 mai à Vilnius en Lituanie pour protester contre une proposition législative visant à autoriser les unions civiles pour les couples de même sexe.

Le député Tomas Vytautas Raskevicius, ouvertement gay, est à l’origine de ce projet que le Parlement devrait examiner le mois prochain. Selon la police, dix mille personnes ont assisté à la manifestation, surnommée la “marche de défense de la famille”.

Didysis Šeimos gynimo maršas 🇱🇹 Vingio parkas #Vilniuspic.twitter.com/UPs6KPV6Vf

— Güntars (@Kursenieks) May 15, 2021

 

Le président centriste Gitanas Nauseda a déclaré samedi que toute reconnaissance légale des couples de même sexe devait être conforme à la constitution du pays qui définit le mariage comme une union entre un homme et une femme. Les manifestants considèrent les unions homosexuelles comme une menace pour les valeurs familiales traditionnelles.

Plus forte opposition au sein de l’UE

Une enquête Eurobaromètre de 2019 a révélé que 70% des Lituaniens s’opposaient à la reconnaissance légale des unions de même sexe, marquant une des plus fortes oppositions aux droits des homosexuels dans l’UE.

La nouvelle proposition vise à accorder aux couples LGBT des droits d’héritage et de copropriété de biens, des garanties procédurales, la possibilité de changer de nom de famille, mais sans le droit d’adopter des enfants, selon les médias locaux.

La question a divisé la coalition gouvernementale dirigée par les conservateurs, mais pourrait réunir suffisamment de soutiens parmi leurs alliés libéraux et les sociaux-démocrates d’opposition pour emporter. Les partis libéraux souhaitent aussi ratifier la Convention d’Istanbul, un accord international conçu pour protéger les femmes contre la violence.

À voir également sur Le HuffPost: Ces candidats de “L’Amour est dans le pré” ont reçu des menaces de mort



Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/en-lituanie-le...