Par Bamada.net le Samedi 15 Mai 2021

Le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara face à la presse, hier: « Tout acte que Baïdy Dramé (ex-président du bureau France) et ses complices poseront n’engage que leurs personnes et non le CSDM «




Le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haïdara était face aux journalistes, hier, jeudi 13 mai, au siège de l’association, suite aux attaques contre sa personne sur les réseaux sociaux et dans une certaine presse par  » des personnes malintentionnées « . Pour lui,  » tout acte que Baïdy Dramé (ex-président du bureau France) et ses complices poseront n’engage que leurs personnes, et non le CSDM « .

 

Selon le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara, depuis un certain temps, il fait l’objet, sur les réseaux sociaux  » de plusieurs attaques violentes sans égale dans les annales du champ associatif fondé sur le militantisme dont le moteur a toujours été le débat d’idées de la part d’un certain M. Baïdy Dramé (ex-président du bureau CSDM-France) et ses complices, Mme Maro Dramé, M. Kandé Sidibé et M. Idrissa Sangaré dit Laurent « .

Pour rappel, Mohamed Chérif Haïdara a précisé que les membres du Bureau CSDM France ont exclu Baidy Dramé, qui était le président du bureau-France de  » tous les organes et instances du CSDM France, le 22 septembre 2019, à Paris « , à l’issue d’une réunion convoquée par Mme Diabaté Mariétou Diallo, Vice-Présidente du CSDM France. A cet effet, il dira que le CSDM-France a justifié sa décision par le seul souci de  » mettre un terme au complot orchestré par une minuscule partie en phase terminale contre le fonctionnement normal de l’association, depuis deux ans « .

Le conférencier ajoute que les raisons de sa radiation ont pour noms :  » escroquerie en bande organisée, manipulation des membres du bureau, atteinte à l’image du CSDM et à son patrimoine, abus de confiance, dépôt frauduleux du logo du CSDM à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI) en France, en octobre 2018, appropriation du logo à son propre nom, blocage du fonctionnement normal du bureau du CSDM France (refus de convoquer les réunions), faux et usages de faux dans le seul but de ternir l’image du CSDM … » Il explique aussi qu’humilié par son éviction de toutes les instances du CSDM,  » M. Baïdy Dramé a essayé de déstabiliser le CSDM en s’attaquant à son président, M. Mohamed Chérif Haïdara et, surtout, en s’appropriant les symboles de l’organisation comme le logo « .

 » La manipulation est magistralement déjouée « 

L’orateur du jour soutient que les membres de l’association et les sympathisants ont déjoué la manipulation de certaines ex-membres radiés du CSDM.  » La manipulation de tous genres orchestrée a été magistralement déjouée sur tous les plans par le CSDM et ses soutiens « , a-t-il martelé. A ses dires,  » M. dramé et ses soutiens sont des dealers politiciens qui se prennent pour des leaders politiques ou sociaux « .

Ainsi, il souligne que le CSDM a constaté, avec désolation, une connivence entre Baidy Dramé et un parti politique moribond à la veille des élections annoncées pour 2022.  » Baïdy Dramé et cette formation politique, en mort cérébrale, tentent, par monts et vaux, de s’accaparer des membres du CSDM en vue de marchander la Diaspora Malienne auprès des candidats à l’élection présidentielle de 2022, attitude à laquelle le CSDM s’est toujours opposé « , a révélé Mohamed Chérif Haïdara.

Pour lui, tout ce monde interlope tente piteusement de faire croire à la veille de l’élection présidentielle de 2022 au Mali que  » M. Dramé et d’autres mobilisent des électeurs en France afin de convaincre les candidats potentiels à la présidence du Mali à accepter leur vil marchandage « . Aussi, a-t-il conclu que  » tout acte que Baïdy Dramé (ex-président du bureau France) et ses complices poseront n’engage que leurs personnes et non le CSDM ».

D.S

Source: l’Indépendant

Article Le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara face à la presse, hier: « Tout acte que Baïdy Dramé (ex-président du bureau France) et ses complices poseront n’engage que leurs personnes et non le CSDM « apparue pour la première fois sur Bamada.net.



Source : http://bamada.net/le-president-du-csdm-mohamed-che...