1999-2018: un engagement royal sans faille pour une co-émergence de l'#Afrique | @scoopit https://t.co/GJklVPOR1Q

#Coupures



Le président slovaque met son veto à une loi "discriminatoire" sur les communautés religieuses

APS - republié le 21 Décembre 2016

Bratislava - Le président slovaque Andrej Kiska a mis mardi son veto à une loi sur les religions qu'il juge "discriminatoire" et qui rendrait très difficile l'obtention par la communauté musulmane, entre autres, d'un statut officiel en Slovaquie.


Andrej Kiska
Andrej Kiska
Voté par le Parlement le 30 novembre à l'initiative du Parti nationaliste slovaque (SNS), ouvertement antimusulman, le texte fait passer de 20.000 à 50.000 le nombre des fidèles nécessaire à l'enregistrement officiel d'une communauté religieuse. Avec un tel statut, il est notamment possible de recevoir des subventions de l'Etat destinées à des lieux de culte, des écoles ou à l'enseignement de la religion.

Cette loi, dans ses effets, "porte atteinte aux droits fondamentaux constitutionnels", a déclaré le président selon lequel la loi "établit une discrimination significative dans la mise en oeuvre de la liberté fondamentale de religion et de croyance à l'avenir".

Actuellement entre 2.000 et 5.000 musulmans vivent en Slovaquie, pays de 5,4 millions d'habitants, et, jusqu'à présent, cette communauté ne dispose pas d'un statut officiel.

"Les musulmans ne peuvent pas établir leurs propres écoles religieuses et les enfants musulmans ne peuvent même pas apprendre la religion en tant que matière optionnelle" dans des écoles publiques, a déclaré Mohamad S. Hasna, président de la Fondation islamique de Slovaquie cité par l'AFP . La communauté est également privée des mariages, qui ne sont pas reconnus officiellement, et des funérailles traditionnels

La coalition au pouvoir, dirigée par Robert Fico connu pour sa rhétorique antimusulmane, devrait cependant passer outre au veto du président.

"Tant que je serai Premier ministre, je ne donnerai jamais mon accord à la création d'une communauté musulmane intégrée", a à cet égard déclaré M.Fico mardi devant la presse.

Au total, 18 religions disposent d'un statut officiel en Slovaquie, la plus grande étant le catholicisme avec 3,3 millions de fidèles. L'Etat a accordé l'an dernier 40 millions d'euros de subventions à l'ensemble de ces communautés.

Plusieurs églises d'ores et déjà enregistrées ont moins de 50.000 fidèles, mais devraient conserver leur statut, en vertu de la nouvelle loi.


Tags : Andrej Kiska