Coupures.com est un Bulletin de veille
MAP - Reproduit ici le Mardi 3 Novembre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 03/11/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :


Le Matin :

• Envois de fonds des migrants : le Maroc, 3ème destination arabe et africaine en 2020. Impactés par la crise liée au coronavirus, les envois de fonds des migrants devraient reculer dans toutes les régions du monde. Le Maroc ne fera pas exception. La Banque mondiale table sur 6,4 milliards de dollars de transferts vers le Royaume cette année. Soit une baisse de 5% par rapport à 2019. Le Maroc serait ainsi le troisième pays récipiendaire de ces flux dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), selon le dernier rapport sur la migration et le développement fraîchement publié par la Banque mondiale. À l’échelle de la région MENA, les envois de fonds des migrants régresseraient de 8% en 2020, à 55 milliards de dollars. Cette baisse est notamment attribuable à une chute attendue de 9% des flux vers l’Égypte. Cette dernière demeurerait, néanmoins, le premier destinataire dans la région arabe (28,9 milliards de dollars), devant le Liban (6,9 milliards de dollars, soit une diminution de 7%).

• AMO : la prise en charge de la Covid-19 opérationnelle. L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) a annoncé le remboursement et la prise en charge de la Covid-19, au titre de l'Assurance maladie obligatoire de base. "Dans le cadre des mesures urgentes prises pour faire face à la situation sanitaire exceptionnelle, marquée par la propagation de la pandémie liée à la Covid-19, que vit notre pays, et vu les missions dévolues à l’Agence nationale de l’assurance maladie, le protocole thérapeutique de prise en charge de la Covid-19 approuvé par le M. le ministre de la Santé a été diffusé auprès des organismes gestionnaires de l’assurance maladie obligatoire (CNOPS-CNSS), des professionnels de santé et l’ensemble des acteurs de la couverture médicale de base au Maroc accompagné de la grille tarifaire des prestations", a affirmé l'ANAM dans un communiqué. Ce protocole évolutif, liste l’ensemble des cas cliniques, définit les examens nécessaires pour le diagnostic et le suivi de la Covid-19, et les traitements y afférents, explique le communiqué, précisant que la grille tarifaire fixe le tarif pour chaque prestation et chaque catégorie de cas clinique, par secteur d’activité (public et privé).

L’Economiste :

• Covid-19 : les tests antigéniques, une nécessité. Alors que la situation épidémique s'aggrave, des médecins appellent à l'introduction des tests antigéniques au Maroc. « Ce qui éviterait la sous-déclaration manifeste des cas Covid positifs due essentiellement à l'insolvabilité des tests sérologiques et réduirait le taux « très élevé » de létalité qui frôle les 10% dans certaines régions, souhaite l'anesthésiste réanimateur, Mounir Mikou. Pour cet expert, «les tests sérologiques rapides ne détectant pas tous les cas actifs a conduit à l'incursion épidémique dans des villes comme Casablanca, Oujda et Tanger». Pour y remédier, les tests antigéniques s'avèrent nécessaires et peuvent cerner les cas probables de la même manière que le dépistage PCR. « Ils sont rapides, validés par l'OMS et les autorités sanitaires des USA et de France, moins onéreux et beaucoup plus fiables par rapport aux tests sérologiques. En plus, le résultat est donnée dans les 30 minutes qui suivent, et ce sans avoir besoin de laboratoire », explique-t-il.

• Covid ou pas, le secteur automobile continue de se développer à Tanger Med. La proximité des usines automobiles de Tanger et de Kénitra, mais aussi la possibilité d'exporter vers les sites des constructeurs automobiles en Europe attise l'appétit des investisseurs. Pas moins d'une demi-douzaine de nouveaux arrivants se sont installés lors des derniers mois parmi plusieurs entreprises, fournisseurs de rang 2 du secteur. Parmi eux on peut citer Kwangjin, spécialiste coréen des modules de lève-vitres et d'ouverture des potières automobiles. Gravesa, filiale de l'Espagnol Gravalos vient lui aussi d’inaugurer une unité spécialisée dans la fabrication de pièces mécaniques dans la plateforme industrielle Tanger Med. Etendue sur une superficie de 3.700 m2, la nouvelle usine a pour activité la fabrication de composants de connexion et de pièces techniques pour l'industrie automobile mais aussi pour les fabricants d'électroménagers.

Maroc le Jour : 

• AFD : prêt de 1,1 MMDH pour deux lignes du Tramway de Casablanca. L'Agence Française de Développement (AFD) et la société Casa Transport en site aménagé SA ont signé un accord de prêt de 1,1 milliard de dirhams (100 millions d'euros), associé à une subvention d'assistance technique de 5,5 millions de dirhams (500.000 euros) pour réaliser deux nouvelles lignes (T3 et T4) du Tramway en vue d'améliorer de manière durable la mobilité des Casablancais, annonce-t-on dans un communiqué conjoint. Signé en présence de l'Ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, ce nouveau concours financier et technique, qui vient consolider les relations de coopération entre l'AFD et Casa Transport, permettra d'agrandir l'offre de transports en commun accessibles au plus grand nombre, de promouvoir l'usage d'un mode de transport propre et sobre en carbone et d'améliorer la qualité de service des transports publics, précise le communiqué. 

• Le Liberia réaffirme son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc. Le Liberia maintient sa position constante en soutien à l'intégrité territoriale et à la souveraineté nationale du Royaume du Maroc, a affirmé le ministre libérien des Affaires étrangères, Dee-Maxwell Saah Kemayah, en visite de travail au Maroc. "En tant que pays, nous souhaitons réaffirmer à SM le Roi et au gouvernement et au peuple marocains, que le Liberia maintient sa position constante soutenant l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Maroc", a indiqué M. Saah Kemayah lors d'un point de presse conjoint tenu à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine, et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Le Liberia réitère également sa solidarité avec le Royaume du Maroc dans la défense de sa Cause nationale, une question qui intéresse l'ensemble du peuple marocain, et ce, conformément aux principes de sa politique étrangère, a souligné le chef de la diplomatie du Liberia.

Aujourd’hui le Maroc :

• C’est une réunion très attendue entre, d’un côté, le numéro un de la banque centrale, et de l’autre, les parlementaires de la première Chambre. Le compte à rebours semble même enclenché puisque la rencontre d’Abdellatif Jouahri avec la commission des finances à la Chambre des représentants, est annoncée pour la troisième semaine du mois de novembre. Il sera question bien évidemment de la politique monétaire du Maroc pilotée par Bank Al- Maghrib (BAM). Le rôle de cette dernière dans la stratégie de relance économique dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus. Le Wali de Bank Al-Maghrib va profiter de l’occasion pour défendre sa vision mais également et surtout celle du conseil d’administration de Bank Al-Maghrib au sujet des mesures d’accompagnement. Mais l’autre question épineuse qui sera fort probablement au centre des échanges concerne le côté fiscal. Dans ce sens, Jouahri semble miser sur le Parlement afin de décider des mesures fiscales pour faire décoller le paiement mobile au Maroc.

• Grippe saisonnière : la vaccination se fera uniquement sur prescription médicale. Le ministère de la santé a procédé lundi 2 novembre au lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière. Cette campagne qui a lieu cette année dans un contexte inédit de crise sanitaire se tient sous le slogan «Certains sont plus fragiles face à la grippe : Vaccinons-nous, Protégeons-nous et nos proches !». Elle se poursuivra selon l’évolution de la situation épidémiologique. La grande nouveauté cette année est que la vaccination se fera uniquement sur prescription médicale. Ainsi, les personnes voulant se faire vacciner doivent impérativement être munies d’une ordonnance médicale. Le ministère justifie cette décision par l’optique d’assurer une disponibilité et un accès équitable du vaccin antigrippal sur toutes les régions du Royaume. 

L’Opinion :

• 34 barrages d'ici 2027. Le Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, élaboré en exécution des Hautes Orientations Royales et lancé le 7 janvier 2020, vise à renforcer le potentiel hydrique national en portant le nombre des barrages à 179. 14 barrages sont actuellement en cours de construction, et 20 autres seront prêts à l'horizon 2027. Grâce à ce programme, le Royaume compte augmenter les capacités de ses réserves en eau (18 milliards de m3 en 2020 vers 27 milliards de m3en 2027).

• Fahs-Anjra: 132 MDH pour la création d'une zone industrielle et artisanale. Le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l'Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) ont alloué une enveloppe budgétaire de 132 millions de dirhams (MDH) pour la création d'une zone d'activités économiques, industrielles et artisanales dans la commune d'Al Bahraoyine, relevant de la province de Fahs-Anjra. Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre d'une convention de partenariat entre le Conseil de la région, l'APDN, la Wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la préfecture de la province de Fahs-Anjra et la commune d'Al Bahraoyine, vise à mettre en place des espaces organisés et adéquats pour les artisans, dans le respect des conditions en vigueur dans ce domaine.

Al Bayane : 

• Les médecins du public annoncent une grève. La tension monte d’un cran dans le secteur de la santé. En fait, après le corps des infirmiers, les médecins ont décidé d’observer un débrayage de 48 heures, et ce les 4 et 5 du mois courant, à l’exception des services d’urgence, de réanimation et les unités de soin de la Covid-19, apprend-on dans un communiqué rendu public par le syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP). La même source ajoute que des sit-in de protestation seront organisés dans toutes les régions du Royaume le mercredi 4 novembre à partir de 10h00. Parmi les principaux points de discorde opposant les médecins de la fonction publique et le ministère, le syndicat soulève la non concrétisation des résultats de l’accord du 21 décembre 2015 et revendique la révision totale de l’indice salariale 509.

• La Fédération du Commerce et Services lance une réflexion pour la restructuration de ses différents secteurs. La Fédération du Commerce et Services (FCS), affilée à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), vient d'annoncer le lancement d’une importante réflexion stratégique visant la restructuration de ses différents secteurs. Lancée à l'occasion de ses 60 ans, cette réflexion a pour objectif de restructurer les différents secteurs et sous-secteurs d’activité représentés par la Fédération et considérés comme des secteurs phares de l’économie nationale, explique la FCS dans un communiqué. La Fédération compte aujourd’hui dans son actif plus de 2070 membres dont 64 associations professionnelles, une représentation importante et généraliste, relève la même source, notant que cette restructuration viendra ainsi répondre de manière plus ciblée et approfondie aux besoins spécifiques de chaque membre, et ce aux niveaux régional, national et même international.

Libération :

• Mohammedia: la filière du piment passe des méthodes traditionnelles à la gestion intégrée. En périphérie de la ville de Mohammedia et tout au long de vastes superficies qui constituent une bande verte apparaissent des champs dédiés à la culture du piment, un légume qui a généré des revenus importants aux agriculteurs de la région, passant de simples producteurs en contributeurs dans la chaîne de production de cette "plante verte" au niveau national. Dans une exploitation agricole située dans la commune de Chalalate à 10 km de Mohammedia, le propriétaire B.C accompagné de l'un de ses fils, vient d'achever l'irrigation de champs réservés à la culture de légumes de saison, dont le piment, la plante pour laquelle la région et d'autres communes avoisinantes sont célèbres et prisées par les grandes entreprises de distribution agricole. "C'est une terre agricole fertile que j'ai héritée de mon père, et mise en valeur dans les années soixante pour améliorer sa fertilité", a dit cet octogénaire.

• Les prix dans la métallurgie poursuivent leur baisse. L'indice des prix à la production du secteur des "Industries manufacturières hors raffinage de pétrole" a enregistré une baisse de 0,1% au cours du mois de septembre par rapport à août 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ce repli résulte de la baisse de 1,5% des prix de la «Métallurgie», de 0,2% de la «Fabrication d'autres produits minéraux non métalliques», de 0,4% de la «Fabrication de textiles», de 0,8% du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» et de 0,1% dans l' « Industrie d’habillement » et dans la «Fabrication des équipements électriques», explique le HCP dans sa dernière note relative à l'indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière (IPPIEM). Cette baisse s'explique également par la hausse de 0,2%, au cours du mois de septembre 2020, des prix des «Industries alimentaires», ajoute le HCP.

Al Massae : 

• Covid-19 : 8 régions du Royaume connaissent une détérioration de la situation épidémiologique. Huit régions du Royaume connaissent une détérioration de la situation épidémiologique à cause de l’augmentation des contaminations au Coronavirus qui dépassent les 400 infections par jour. Malgré les récentes restrictions sanitaires décidées par les autorités, la ville de Casablanca enregistre, à elle seule, plus de 1000 infections à la Covid19 par jour. Un total de 567 nouveaux cas de contamination ont été détectés hier dans la région de l’Oriental, dont 319 personnes à Oujda-Angad. De son côté, la région de Rabat-Salé-Kénitra a été frappée par 639 contaminations au cours des dernières 24 heures et ce, en raison de l’augmentation vertigineuse des infections dans les villes de Skhirat, Témara, Salé et Kénitra. 

Al Yaoum Al Maghribi :

• Crédit Agricole du Maroc lance sa filiale de paiement "AL FILAHI CASH". Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) vient de lancer sa nouvelle filiale Etablissement de Paiement "AL FILAHI CASH" (AFC), visant ainsi une diversification de ses offres de services et produits pour accompagner l'économie nationale dans le projet d’inclusion financière. Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) renforce son rôle d’acteur majeur d’inclusion financière dans le monde rural et agricole, a souligné CAM dans un communiqué, notant que son dispositif commercial, déjà très large, vient d’être étoffé par cette nouvelle filiale l’Etablissement de Paiement (EDP). Conformément à la loi bancaire 103-12, la filiale AL FILAHI CASH vient d’être agréée par Bank-Al-Maghrib sur la globalité des services que peut offrir un établissement de paiement, notamment l’exécution des opérations de transfert de fonds depuis et vers toutes les agences AL FILAHI CASH et agences Crédit Agricole du Maroc, l’ouverture des comptes de paiements, ainsi que les dépôts et retraits en espèces sur un compte de paiement.

Akhbar Al Yaoum : 

• INPPLC : le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire émet son avis. Alors que le projet de loi portant sur l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) poursuit son circuit législatif et continue de faire couler de l’encre, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a émis ses observations, suite à la demande des membres de la commission de justice, de législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants. Le CSPJ s’oppose en effet à certaines dispositions contenue dans ledit projet qui relèvent des attributions du ministère public. 

Assahraa Al Maghribiya :

• Le Maroc compte 4.289 magistrats. Le Maroc compte jusqu'en septembre 2020 un total de 4.289 magistrats, dont 1.058 sont des femmes, a annoncé le ministre de la Justice Mohamed Ben Abdelkader, relevant que le nombre des fonctionnaires du ministère de la Justice s'élève à près de 14.000, dont 6.975 femmes. En outre, le Royaume compte quelque 13.150 avocats, 1.624 huissiers de justice, 355 traducteurs, 3.489 experts, 1.893 notaires, 3.455 Adouls et 637 copistes. Le ministre a par ailleurs relevé que l’un des événements marquants de l’année 2020 fut la sortie de la première promotion de femmes adouls, composée de 277 lauréates, soulignant que l'accès des femmes à la profession d'adoul est une initiative menée en application des Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine.

Al Ahdath Al Maghribiya : 

• Tests Covid-19 : retrait d’autorisation pour cinq laboratoires d’analyses médicales. Ils sont cinq laboratoires d'analyses médicales, implantés à Fès, Rabat et El Jadida, qui se sont vu retirer l'autorisation pour la réalisation du diagnostic Covid-19 par qRT pCR (technique de biologie moléculaire). Le retrait a été décidé suite au contrôle, prévu par le cahier des charges, effectué par la commission composée des membres de l’Institut national d’hygiène et le ministère de la santé.

Al Ittihad Al Ichtiraki : 

• Casablanca: Cérémonie en témoignage du vivre-ensemble entre musulmans et chrétiens. De jeunes militants des associations "Marocains Pluriels" et "Les 109" ont rendu visite, dimanche, à la paroisse Notre Dame de Lourdes de Casablanca, en témoignage de l'attachement au vivre-ensemble entre musulmans et chrétiens. Ils ont offert des fleurs aux chrétiens vivant au Maroc et ce, à l'occasion de la fête de la Toussaint et en signe de soutien et de compassion suite à l'attaque de Nice (France). Cette cérémonie, qui s'est déroulée dans un cadre de cordialité, a permis aux deux parties, chrétiens et musulmans, de réitérer leur attachement infaillible à la promotion des valeurs du vivre-ensemble, de l'amitié et de la fraternité, lesquelles s'appuient notamment sur le dialogue, le partage et la tolérance. "Ce geste de vivre-ensemble vise à répondre aux nombreux messages de félicitations reçus de la part de Chrétiens – vivant chez nous, véritables Marocains de cœur ou de l'étranger en tant qu'amoureux du Maroc - via les réseaux sociaux à l'occasion de l'Aid Mawlid Nabawi", a indiqué le président de "Marocains Pluriels", Ahmed Ghayet.

Al Alam : 

• Rabat: Interpellation de quatre suspects actifs dans le vol des voitures, le faux et usage de faux. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Rabat ont interpellé jeudi quatre suspects aux antécédents judiciaires, actifs dans le cadre d'une bande criminelle spécialisée dans le vol des voitures, le faux et usage de faux. Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les données préliminaires révèlent que deux de ces mis en cause ont volé des voitures d'une catégorie précise à l’aide de fausses clés, changé leur aspect extérieur et falsifié les numéros de série de leurs châssis, avant de les écouler par le reste des suspects, en utilisant des documents administratifs falsifiés, dans différents marchés de vente de voitures d’occasion à Salé. Les fouilles menées à l’intérieur d'une voiture louée et de locaux exploités par les suspects ont permis de saisir une voiture faisant l'objet d'une déclaration de vol, des clés, accessoires et équipements mécaniques, ainsi que des documents d'immatriculation et d'expertise technique de voitures de la même catégorie ciblée par la bande criminelle, précise le communiqué. 

Bayane Al Yaoum :

• NARSA: Suspension des services des centres d'immatriculation de Rabat, Témara et Inezgane. L'Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a annoncé la suspension des services des centres d'immatriculation de Rabat, Témara et Inezgane, à partir d'hier et jusqu'à nouvel ordre. Cette mesure d'urgence, prise en coordination avec les autorités locales, s'inscrit dans le cadre des démarches préventives mises en place pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19 et garantir la sécurité sanitaire des employés et des usagés, a relevé la NARSA dans un communiqué. A cet effet, la NARSA appelle les usagers au strict respect des mesures sanitaires, notamment le port du masque de protection et le respect de la distanciation sociale au sein des services territoriaux de l'agence (centres d'immatriculation), auto-écoles et centres de visite technique.

Rissalat Al Oumma : 

• Tanger: Mise en échec d'une opération d’émigration clandestine, quatre interpellations. Les éléments de la police judiciaire relevant du district de sûreté de Bni Makada à Tanger ont mis en échec, dimanche soir, une opération d’émigration clandestine et interpellé quatre individus pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans l’organisation de l’émigration illégale et la traite d’êtres humains. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué dans un communiqué que les quatre mis en cause ont été interpellés au quartier "Harrarine" à Tanger, alors qu'ils étaient en train de préparer l’organisation d’une opération d'émigration clandestine via les voies maritimes. Les suspects ont été interpellés en flagrant délit de transport, à bord de deux véhicules utilitaires, de 12 citoyens marocains candidats à l’émigration illégale, précise le communiqué.





Nouveau commentaire :
Twitter

Revue du web | Coupures | Le Fil