MAP le Mercredi 7 Octobre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 07/10/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :


L’Economiste :

• Crédit populaire du Maroc : la réforme arrive au Parlement. Assurer la mise en conformité avec la nouvelle réglementation sur les établissements de crédit, initier la mise à niveau de la gouvernance et consacrer le caractère coopératif du Crédit populaire du Maroc... ce sont les principaux objectifs de la réforme de la loi relative à la Banque centrale populaire (BCP,) transférée à la Commission des finances de la Chambre des représentants. Ce texte introduit de nouvelles dispositions portant sur le fonctionnement du comité directeur, sa composition, sur les interactions avec Bank Al-Maghrib et fixe le seuil minimal des participations des banques régionales dans le capital de la BCP. • Cybercriminalité : Trend Micro bloque des millions de menaces envoyées au Maroc. Plus de 16,2 millions! C'est le nombre de menaces envoyées par e-mail au Maroc de par le monde en seulement 6 mois. Ces menaces ont heureusement pu être bloquées par Trend Micro Incorporated, groupe opérant dans la sécurité liée au cloud. En effet, la pandémie a malheureusement contribué à accentuer les attaques des cybercriminels. Par ailleurs, la société dit avoir détecté plus de 4,5 millions d'applications mobiles malveillantes alors que ses solutions ont bloqué près de 600.000 URL malveillantes auxquelles les utilisateurs accédaient.

Le Matin :

• La MAP lance trois nouveaux sites d'information spécialisés . L'Agence marocaine de presse (MAP) a lancé trois nouveaux sites d'information spécialisés qui traiteront de l'actualité dédiée à la finance, au tourisme et au sport. Le lancement de ces sites en français et en arabe, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des nouvelles orientations stratégiques de l’Agence. Ainsi, le site mapfinance.ma publiera en toute autonomie toutes les informations et l’actualité d’ordre financier et économique, illustrées de photos et d’infographies. Ce site propose plusieurs rubriques notamment Actualités, Bourse, Economie, Entreprises, Banques & Assurances, Analyses & Finances et International. Pour sa part, le site mapsport.ma sera dédié à toutes les informations d’ordre sportif. Il s’intéressera à plusieurs disciplines dont le Football, le Basketball, le Handball, le Volleyball, le Tennis, l’Athlétisme, le Combat et le Golf.

• Éducation non formelle: Coup d'envoi de la rentrée pédagogique 2020-2021. Le coup d'envoi de la rentrée pédagogique de l’éducation non formelle, au titre de l’année scolaire 2020-2021, a été donné lundi, sous le thème "L'école de la deuxième chance, une offre éducative inclusive et actualisée au cœur de l'école de l'équité et de la citoyenneté". La cérémonie de lancement de cette rentrée pédagogique, présidée par le secrétaire général du département de l'éducation nationale, Youssef Belqasmi, par visioconférence, a été une occasion de mettre en avant le rôle de la société civile, des acteurs éducatifs, des partenaires institutionnels et techniques, ainsi que de toutes les parties prenantes dans la garantie d'une seconde chance aux enfants et jeunes déscolarisés, notamment en cette période particulière liée à la propagation du nouveau coronavirus, a relevé le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans un communiqué.

Aujourd’hui le Maroc :

• Climatisation et Covid-19: Un dispositif de stérilisation de l’air voit le jour . Dans ce contexte pandémique, l’innovation prend de plus en plus de place. La dernière en date est un dispositif installé dans le système aéraulique de climatisation qui permet la stérilisation de l’air, mis en œuvre par Ahmed Haddad, fondateur du Groupe Batclim. En effet, l’utilisation de la climatisation est peu recommandable durant la période de la Covid-19 afin de limiter la circulation du virus et sa transmission ralentissant parfois le travail des collaborateurs, notamment ceux qui passent leurs journées dans des endroits clos mal aérés. La productivité de l’entreprise s’en trouve impactée. Selon l’initiateur de ce projet, cette innovation réduit la propagation de la Covid-19 dans l’air grâce à un dispositif qui s’implante sur un système existant. 

• Un congrès extraordinaire du RNI le 7 novembre prochain . Le Rassemblement national des indépendants (RNI) tiendra le 7 novembre prochain son congrès national extraordinaire, annonce un communiqué de ce dernier à l’issue d’une réunion de son bureau politique tenue lundi, et qui a été consacrée à l’étude et à l’examen de plusieurs questions d’ordre organisationnel et national.Ce congrès proposé par Aziz Akhannouch, président du RNI, et qui se déroulera par vidéoconférence en raison de la situation épidémiologique actuelle, vient afin de mettre en œuvre les dispositions du paragraphe 3 de l’article 33 de la loi fondamentale et proroger le mandat des instances nationales du parti. A souligner que lors de cette rencontre du bureau politique du RNI, M. Akhannouch s’est arrêté sur le succès de la session ordinaire du conseil national du RNI tenue samedi dernier et du programme «100 jours, 100 villes» clôturé le 27 septembre dernier à Ait Melloul.

Maroc le Jour :

• Casablanca-Settat : plus de 446 MDH pour l’équipement des hôpitaux. Le Conseil de la région de Casablanca-Settat a approuvé à la majorité le projet de budget au titre de l'exercice 2021, au cours de la session ordinaire du mois d'octobre. Les recettes sont estimées à plus de 1,16 milliard de dirhams (MMDH), en baisse de 3,68% par rapport à 2020, alors que les dépenses prévisionnelles s'élèvent à 164,74 millions de dirhams (MDH), d'après des données présentées lors de cette réunion qui s'est déroulée en présence du Wali de la région, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch. Le budget 2021 devrait dégager un excédent de plus de 1 MMDH, dont une enveloppe d'environ 754,58 MDH devrait couvrir les engagements financiers au titre des conventions signées et des contrats programmés, en plus de la poursuite de la mise en œuvre du plan de développement régional (PDR). Le Conseil avait programmé des projets de réaménagement et équipement des hôpitaux, l'acquisition d'ambulances avec un budget de plus de 446 MDH, en contribution à la riposte de la région contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

• Appui aux réfugiés: Le HCR se félicite de la qualité de la coopération avec le Maroc. Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Philippo Grandi, s'est félicité de la qualité de la coopération avec le Maroc, mettant en avant l'engagement et les efforts du Royaume en faveur des réfugiés et des migrants dans le plein respect de leurs droits fondamentaux. « Je remercie le Maroc et me réjouis de la qualité de la coopération avec les autorités marocaines, qui continuent de gérer une population mixte importante, de réfugiés et de migrants, en respectant pleinement leurs droits fondamentaux", a affirmé M. Grandi qui réagissait à la déclaration prononcée par l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, à l'occasion de la 71ème Session du Comité Exécutif du Programme du HCR.

L’Opinion :

• Covid-19 : la Chloroquine fait toujours polémique. Le débat sur l'utilité de la Chloroquine ne s’arrête jamais. Au Maroc, deux écoles s’opposent sur la question de son usage dans le traitement des cas de Covid-19. D'une part, le ministère et le comité scientifique s'alignent sur le protocole préconisé le professeur français Didier Raoult qui combine entre l'Hydroxychloroquine, la Chloroquine et l'Azithromycine. De l'autre côté, la deuxième école fédère tous les médecins qui ne sont pas encore convaincus des résultats de la Chloroquine sur l'atténuation de la mortalité quoique le département de Khalid Ait Taleb soit persuadé que son protocole permet de réduire la charge virale et la passibilité de la contagion. Ils sont nombreux à appeler à des études scrupuleuses pour vérifier l’effet de la Chloroquine sur les malades. 

• Un Marocain parmi les 10 finalistes du Prix des cinq continents de la Francophonie 2020. L'écrivain et artiste marocain Youssouf Amine Elalamy figure parmi les dix finalistes du Prix des cinq continents de la Francophonie 2020, avec son roman « C'est beau la guerre », paru aux éditions Le Fennec, apprend-on auprès de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Youssouf Amine Elalamy avait déjà reçu, pour ce même roman, le prix Orange du livre en Afrique qui récompense depuis 2019 un roman écrit en langue française par un écrivain africain et publié par un éditeur basé sur le continent africain. Auteur de plusieurs romans écrits en arabe, en français ou en anglais, Youssouf Amine Elalamy avait obtenu en 1999 le prix du meilleur récit de voyage décerné par le British Council International pour ses écrits en anglais. 

Al Bayane :

• Covid-19: La solidarité a tourné à plein régime . Trois personnes démunies sur 4 affirment avoir reçu de l'aide, selon une étude réalisée par la Fondation Tadamone.com sur la solidarité et l'impact socio-économique du Covid-19 sur la population défavorisée. L'aide d'origine citoyenne (famille, voisinage, donateurs, associations) a pu atteindre 80 % des personnes bénéficiaires alors que l'aide d'origine publique (Etat et CNSS) a été accordée à 62% d'entre elles. Et de préciser que les personnes bénéficiaires ont reçu en moyenne plus d'une aide (1,3) avec une disparité régionale constatée dans la répartition et la nature des aides, ajoutant que seuls 26% des personnes bénéficiaires considèrent que l'aide reçue est suffisante. 

• Transferts des MRE, une résilience à toute épreuve . Les transferts des MRE font une nouvelle fois preuve de leur résilience. En pleine crise liée à la pandémie de la Covid-19, ils ont pu limiter leur baisse à 3%. Et au-delà des prévisions les plus optimistes, les envois MRE corrigés des variations saisonnières affichent dès le mois de juillet, loin de toute attente, des hausses très surprenantes. Cette évolution pour le moins imprévisible, défie la logique et les calculs de probabilité, car les transferts des MRE dépendent de deux principaux facteurs structurels à savoir la croissance économique mondiale et l’évolution de la population des MRE. Dans ce cas de figure, ces deux facteurs ne peuvent expliquer les dernières évolutions des transferts des MRE, ce qui laisse place à plusieurs hypothèses. Ainsi, les baisses enregistrées par les envois de la diaspora marocaine durant la période allant de mars à mai, pourraient être dues à des comportements spéculatifs des banques étrangères contre le dirham.

Al Massae :

• Le trafic des cigarettes de contrebande en baisse. L'Administration des Douanes et des impôts indirects (ADII) a réussi à réduire le trafic de cigarettes de contrebande dans le Royaume. En effet, selon une étude réalisée en 2020 le taux de pénétration des cigarettes de contrebande sur le marché national au titre de l’année 2020 est de 1,37%, contre 5,23% en 2019 et 3,73% en 2018. Ce résultat remarquable et sans précèdent depuis la première étude menée en 2014 est le fruit des efforts consentis par l’Administration des Douanes, la Gendarmerie Royale, la Police ainsi que les opérateurs économiques concernés, dans le but de lutter contre la contrebande de cigarettes et de réprimer tout agissement frauduleux en la matière, souligne l'ADII dans un communiqué à l'issue de la réunion de travail de la Commission Nationale de lutte contre la contrebande de cigarettes tenue récemment.

• Tanger assouplit davantage les mesures de confinement. Dans le cadre de la politique d'allègement du confinement, les autorités de la ville de Tanger ont décidé d'assouplir les restrictions imposées certaines activités. Dans ce sens, eu égard à l'amélioration de la situation épidémiologique, les autorités de la ville du détroit ont décidé de prolonger jusqu'à 23H les horaires d'ouverture des cafés au lieu de 22H, alors que les restaurants pourront rester ouverts jusqu'à minuit, au lieu de 23H auparavant. D'autre part, les habitants de la ville ont pu réinvestir certains parcs qui étaient fermés au public, et qui enregistrent une forte affluence en fin de semaine. Pour leur part, les clubs de sport ont commencé à accueillir leurs adhérents en application d'un accord conclu entre l'association de propriétaires des salles et clubs de sports et les autorités préfectorales. En vertu de cet accord, les salles de sports et les clubs pourront désormais reprendre leur activité à condition de respectés les mesures préventives nécessaires.

Libération :

• Procès à distance: 412 audiences du 28 septembre au 2 octobre . Un total de 412 audiences ont été tenues à distance dans les différents tribunaux du Royaume, du 28 septembre au 2 octobre, au cours desquelles 8.018 affaires ont été mises au rôle, a indiqué le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Selon un communiqué du Conseil, un total de 9.374 détenus ont bénéficié des procès à distance durant la même période, après leur consentement, afin de leur épargner tous les risques sanitaires en cette conjoncture exceptionnelle, marquée par la propagation du coronavirus. Il s'agit de "résultats exceptionnels" réalisés durant cette période, a estimé le Conseil, ajoutant que le projet de procès à distance, qu'il a lancé en collaboration avec les partenaires du système judiciaire, vient en consécration des valeurs d'ouverture et de communication concernant les différentes mesures prises par le CSPJ pour freiner la propagation du Covid-19 dans le Royaume.

• Promotion immobilière: Le CVE lance un nouveau produit de garantie . Le Comité de Veille Économique (CVE), réuni lundi à Rabat, a décidé de mettre en place un nouveau produit de garantie baptisé "Damane Relance Promotion Immobilière", en vue d'accompagner les entreprises de promotion immobilière sévèrement touchées par la crise sanitaire de Covid-19. Nouvelle variante du produit "Damane Relance", ce produit de garantie permettra d'accompagner cette catégorie d'entreprises qui répondent aux critères d’éligibilité définis à cet effet, en leur offrant des garanties de crédits de moyen et long terme destinés à couvrir les besoins de financement pour l'achèvement de leurs projets immobiliers. Le crédit garanti par ce nouveau produit, plafonné à 50 millions de dirhams par projet, est ouvert aussi bien aux projets ayant déjà bénéficié d’un crédit de promotion immobilière qu’à ceux ayant fait appel uniquement à de l’autofinancement. 

Akhbar Al Yaoum :

• Addoha: chute du résultat net consolidé au 1er semestre 2020. Le groupe Addoha a subi de plein fouet les effets de la crise liée au Covid-19. «Le confinement imposé par la crise sanitaire au Maroc a fortement impacté le chiffre d’affaires et par conséquent le résultat net du groupe, malgré la résilience de la marge brute », indique le groupe immobilier dans un communiqué sur les résultats semestriels à fin juin. « Compte tenu du décalage de production lié à l’arrêt des chantiers et de la baisse des ventes de produits finis, le chiffre d’affaires a subi une forte baisse durant le second trimestre 2020, impactant significativement le chiffre d’affaires et le résultat net semestriels », précise la société cotée. • Finance participative : le Fonds monétaire arabe salue l’expérience marocaine. L’expérience marocaine dans le secteur de l’industrie financière islamique est « exemplaire et remarquable » car ses dispositions n’ont pas été instaurées en dehors de la finance traditionnel mais plutôt en conformité avec les lois en vigueur , a indiqué le Fonds monétaire arabe. Les lois relatives à l’industrie financière islamique n’ont pas été adoptées indépendamment des autres lois régissant les institutions financières traditionnelles, a ajouté le Fonds dans un rapport, mettant en avant les amendements au code des assurances et la révision de la loi relative aux compagnies d’assurances. Les décideurs ont veillé à la conformité de la finance participative, l’assurance participative et les marchés de la finance islamique aux disposition de la Charia islamique.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Cliniques CNSS: Le ministère du Travail insiste sur la mise en conformité juridique. L'administration est tenu, à la lumière des rapports établis par les appareils de contrôle concernant les cliniques relevant de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), d'accélérer la cadence pour la mise en conformité juridique de ces établissements et la préservation du patrimoine des assurés, a indiqué le ministère du Travail et de l'Insertion professionnelle. Dans une mise au point concernant la situation des unités médicales relevant de la CNSS, le ministère a souligné que l'article 44 de la loi n ° 65-00 portant code de la couverture médicale de base, entré en vigueur en septembre 2005, stipule que, trois ans après cette dernière date, "il est interdit à un organisme gestionnaire d'un ou de plusieurs régimes d' assurance maladie obligatoire de base de cumuler la gestion de l'assurance maladie avec la gestion d'établissements assurant des prestations de diagnostic, de soins ou d'hospitalisation et/ou des établissements ayant pour objet la fourniture de médicaments, matériels, dispositifs et appareillages médicaux".

• Amzazi: le ministère de l'Éducation nationale a œuvré à l'élaboration d'une stratégie d'éducation inclusive en faveur des enfants en situation de handicap. Le ministre de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi a indiqué, que son département a œuvré à l'élaboration d'une stratégie d'éducation inclusive en faveur des enfants en situation de handicap. Lors d'une réunion qu'il présidait conjointement avec la ministre de la solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, Jamila El Moussali, M. Amzazi a fait savoir que cette stratégie vise à permettre à cette catégorie, quel que soit le type de son handicap, de suivre ses études dans les classes normales ou les classes pour l'inclusion scolaire, au sein des écoles marocaines conformément aux programmes adoptés. Depuis le lancement officiel du programme national de l'éducation inclusive le 26 juin 2019, le ministère a pris une série de mesures visant la mise en œuvre effective et progressive de l'éducation inclusive au niveau des établissements scolaires, notamment dans le domaine pédagogique, à travers la préparation du cadre de référence des classes de l'éducation inclusive, avec le soutien de l'organisation de l'UNICEF, a relevé M. Amzazi, cité par un communiqué du ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• L'OCI salue la vigilance des services de sécurité marocains face au terrorisme. L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a salué la vigilance des services de sécurité marocains face à la menace du terrorisme, après le démantèlement d'une cellule terroriste active dans la ville de Tanger. Dans un communiqué publié lundi, l’OCI a réaffirmé son soutien au Maroc et à toutes les mesures que le Royaume entreprend pour lutter contre l'extrémisme et le terrorisme afin de préserver la paix, la stabilité du Royaume et la sécurité de son territoire. Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) avait annoncé ce lundi le démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à l’organisation "Daech" active dans la ville de Tanger et composée de quatre individus. D’après les premiers éléments de l’enquête, les membres de cette cellule terroriste ont décidé d’adhérer à des projets terroristes dangereux et imminents qui visent à déstabiliser la sécurité et la stabilité du Royaume à travers des méthodes terroristes inspirées des opérations que l’organisation menait sur la scène syro-irakienne.

• Le "New York Times" brosse un tableau sombre de la situation en Algérie. Le prestigieux quotidien américain "The New York Times" brosse un tableau particulièrement sombre de la situation en Algérie où "un an après le Hirak, l'espoir d’un renouveau se dissipe". "Un an après qu’un soulèvement populaire ait chassé du pouvoir Abdelaziz Bouteflika, l’autocrate aux commandes depuis 20 ans, et conduit l’armée à placer en prison une grande partie de l'oligarchie dirigeante, l’espoir d’un changement radical du système politique et d’une vraie démocratie en Algérie se dissipe", écrit le journal sous la plume de son chef de bureau à Paris, Adam Nossiter, qui s'est déplacé à Alger où il a notamment interviewé le président Abdelmadjid Tebboune. Pour le quotidien américain, "les vieilles habitudes ont la vie dure dans ce pays du Maghreb qui a vécu près de 60 ans de répression, d’ingérence de l’armée, d’élections truquées, et très peu de démocratie". Lors de l'entretien avec le président algérien, ce dernier se défend que son pays est désormais "libre et démocratique" mais le journaliste américain rappelle que c’est au sein de ce même "ancien régime corrompu qu’il (Tebboune) a construit toute sa carrière".

Assahraa Al Maghribiya :

• Les provocations du "polisario", un tournant critique qui menace la paix et la stabilité. Les provocations du "polisario" et de son parrain, l'Algérie, constituent un "tournant critique" qui menace la paix et la stabilité dans la région, a souligné le Conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab. "Ces provocations constituent un tournant critique qui pourraient saper les efforts consentis par les Nations-Unies pour parvenir à une solution politique consensuelle à ce différend régional artificiel", a indiqué le Conseil dans un communiqué lu à l’issue de sa session ordinaire du mois d’octobre tenue lundi à Dakhla. Le Conseil a, de même, fait part de son rejet total des tentatives des séparatistes visant à changer la donne dans la zone tampon, qui sont de nature à porter préjudice au processus de règlement de ce conflit artificiel et les efforts déployés dans ce sens par le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres et la communauté internationale.

• Cour des comptes: Trajectoire du déficit budgétaire maîtrisée en 2019. Le déficit budgétaire a été maîtrisé au cours de l'année écoulée presque au même niveau enregistré en 2018, selon la Cour des comptes qui vient de rendre public son rapport sur l'exécution du budget de l'État de 2019. Cette maîtrise s'explique par une amélioration conséquente des recettes ordinaires de plus de 16,8 milliards de dirhams (MMDH) ayant permis de couvrir l'augmentation des dépenses globales de 15,54 MMDH et la baisse du solde des comptes spéciaux du Trésor (CST) de 1,31 MMDH, précise la Cour des comptes. En effet, les recettes fiscales et non fiscales ont connu des hausses respectives de 2,76 MMDH et 14,04 MMDH, alors que les dépenses du personnel et celles des autres biens et services ont augmenté de 5,29 MMDH et 7,09 MMDH, relève la même source. 

Al Alam :

• Energies renouvelables: les pays subsahariens appelés à s'inspirer de l'expérience marocaine. Par rapport aux pays de la région MENA, le Maroc avance à pas de géant dans le domaine du développement vert, notamment en lançant plusieurs projets en termes d'énergies renouvelables a indiqué la directrice du département Maghreb et Malte à la Banque mondiale. Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une rencontre dédiée à la présentation de la stratégie de la Banque mondiale dans la région MENA, la responsable a souligné les avantages dont dispose le Maroc dans le domaine du développement vert, précisant que le Royaume a instauré des ambitions claires en matière des énergies renouvelables. La BM accompagne le Maroc dans la construction d'un parc solaire à Ouarzazat, en partenariat avec l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), a-t-elle ajouté, appelant les pays d'Afrique subsaharienne désirant développer ce domaine à s'inspirer de l'expérience marocaine qui commence déjà à donner ses fruits.

• La CGEM et la CNSS mettent en place un nouveau service de médiation. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont conclu, lundi à Casablanca, une convention de partenariat pour la mise en place d’un nouveau service de médiation baptisé "Corridor CGEM-CNSS". Signée par le président de la CGEM, Chakib Alj, et le Directeur général par intérim de la CNSS, Abdellatif Mortaki, cette convention vise le renforcement de la coopération entre les deux institutions et la mutualisation de leurs moyens, notamment pour la mise en place d’un nouveau service de médiation baptisé "Corridor CGEM-CNSS". Dans une déclaration à la presse, M. Alj a souligné à cette occasion que ce partenariat a pour objectif d'accélérer le traitement des dossiers des entreprises membres de la CGEM, notant que c'est une initiative qui rentre dans le cadre du programme du mandat de la Présidence actuelle de la CGEM qui prévoit la mise en place de nouveaux services à forte valeur ajoutée pour les membres, notamment des corridors avec différentes administrations, et le renforcement de la proximité opérationnelle avec les TPE-PME.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• 477.000 emplois agricoles perdus à cause du Covid. La valeur ajoutée agricole se serait contractée de 6,2%, au T3-2020, en variation annuelle, au lieu de -6,8% un trimestre auparavant, a fait savoir le HCP, soulignant que la diffusion des effets du confinement sanitaire, particulièrement importante au 2ème trimestre de cette année, avec une perte de 477.000 emplois agricoles, se serait atténuée. Selon une enquête du Haut Commissariat sur l'impact de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages, 32% des agriculteurs en arrêt de travail pendant le confinement auraient repris leurs activités à fin juin. Le recul de la production se serait, ainsi, légèrement modéré et la commercialisation intérieure des productions végétales se serait réalisée à des prix en baisse en comparaison avec la même période de l'année passée, à l’exception des céréales et des fruits frais, dont les prix à la consommation auraient progressé de 12,2% et 18,9%, respectivement, au cours du T3-2020.

• Les Nations Unies octroient à l’association marocaine AERED le Statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social de l'ONU. Le Comité des organisations non gouvernementales des Nations Unies a octroyé à l’Association marocaine d’études et de recherches pour le développement (AERED) le Statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). Ce Comité des ONG des Nations Unies, réuni en juin 2020 à New York, a examiné 637 demandes, présentées par des associations représentant toutes les régions du monde et en a retenu 66, dont l’AERED, présidée par M. Driss Guerraoui. Selon un communiqué de l'association marocaine, ce résultat couronne plus de 40 années de travail de l’AERED au service d’actions de formation, d’études et de recherches dans les domaines de l’économie du développement, de la protection sociale, de l'emploi des jeunes, du développement rural, de l’intelligence économique et de la prospective des territoires au Maroc, en Afrique et dans le monde, notamment à travers son réseau international d’experts de l’Université ouverte de Dakhla, ainsi que celui du Forum des associations africaines d’intelligence économique. 

Bayane Al Yaoum :

• Aide de subsistance : 2.000 DH pour les professionnels de l'évènementiel et les traiteurs. Deux contrats-programmes relatifs à la relance du secteur de l'évènementiel et des traiteurs et du secteur des parcs d’attractions et de jeux ont été signés en marge de la 10ème réunion du Comité de Veille Economique (CVE). Dans une déclaration à la presse à l'issue de la réunion du CVE, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun a indiqué que ces deux conventions s'assignent pour objectif d'accompagner ces secteurs fortement impactés par la crise sanitaire. "Cet accompagnement consistera à verser les indemnités de la CNSS au profit des personnes qui vont être déclarées au niveau du portail de la caisse, à savoir 2.000 DH/mois jusqu'à la fin de l'année ainsi que les allocations familiales, a précisé le ministre.

• Rabat-Salé-Kénitra: Approbation de conventions pour plus de 608 MDH. Le Conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra, réuni en session ordinaire d'octobre, a approuvé une série de nouveaux projets de convention, pour une enveloppe totale de quelque 608,5 MDH, supportée à hauteur de 141,5 MDH par le conseil régional. Il s'agit de projets de création d'une zone industrielle pour les technologies modernes, d'une pépinière des jeunes entrepreneurs (tranche 2) et d'un complexe des métiers et professions à Salé, avec une enveloppe d'environ 85 MDH, dont une contribution du conseil régional à hauteur de 65 MDH, et le financement et la mise en œuvre d'un programme spécial pour la formation, l'accompagnement et l'appui de 400 coopératives dans la région, un projet financé par le conseil de la région (4 MDH) et la subvention du transport public par bus à Kénitra et sa périphérie (270 MDH, dont 52,5 MDH alloués par le conseil de la région). 

Rissalat Al Oumma :

• Textile-habillement : légère hausse des ventes après le retour à l’enseignement présentiel. La légère reprise des ventes du secteur textile-habillement, qui a coïncidé avec le retour à l’enseignement présentiel, n’a pas vraiment eu les effets escomptés, a dit le secrétaire général de l'association des petites et moyennes entreprises des industries du textile et de l'habillement, Mostapha Acherka, notant que la crise pandémique a empêché les commerçants de liquider leurs stocks et augmenter leurs ventes surtout pendant la période de l’Aïd Al Fitr. Qualifiant de tardive la décision du gouvernement quant au retour à l’enseignement présentiel, le SG a noté que la crise sanitaire s’est répercutée non seulement sur les ventes mais aussi sur l’activité des sociétés de textile-habillement. 

• Marrakech : Interpellation d'un Français d'origine algérienne pour ses liens présumés avec un réseau criminel de trafic international de drogue. Les éléments du service de préfectoral de la police judiciaire de Marrakech ont interpelé lundi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, un citoyen français d'origine algérienne, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises pour ses liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic international de drogue et de psychotropes. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, que l'opération de pointage dans la base de données de l'organisation internationale de police criminelle "Interpol" a révélé que le ressortissant étranger fait l'objet d'une notice rouge émise par les autorités judiciaires françaises, et ce pour son implication présumée dans des opérations internationales de trafic de drogues. Le mis en cause a été placé en garde à vue conformément à la procédure de son extradition, a ajouté la DGSN, faisant savoir que les autorités françaises ont été avisées de cette interpellation pour envoyer le dossier d'extradition.





Nouveau commentaire :
Twitter

Le Fil | Coupures | Flash | Marrakech