Coupures.com est un Bulletin de veille
MAP - Reproduit ici le Lundi 9 Novembre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 09/11/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi:


L'Économiste :

• Crédits bancaires: les taux d'intérêt poursuivent leur baisse . Cette fois-ci, l'on ne pourra pas trop reprocher aux banques de ne pas favoriser la transmission des décisions de la politique monétaire, en tout cas vers les taux débiteurs appliqués aux petites et moyennes entreprises. Au 3ème trimestre, les taux débiteurs ont poursuivi leur baisse pour s'établir à 4,30%, selon l'enquête de Bank Al-Maghrib. Ils sont en repli de 0,79 point par rapport à la même période en 2019. Depuis le début de l'année, ils auront diminué de 0,42 point, ce qui correspond à 56% de la double baisse du taux directeur (0,75 point) en mars et juin. Pour certains analystes, il y a encore de la marge pour baisser davantage les taux débiteurs pour des catégories d'emprunteurs. Surtout que la baisse du loyer de l'argent ces derniers mois est fortement influencée par le contexte exceptionnel et les mesures d'aides aux entreprises et aux ménages déployées par le gouvernement. 

• Doctorat: une revalorisation de la bourse d'excellence en vue . La majorité écrasante des doctorants finit par abandonner sa thèse. Parmi les boursiers, cette part est supérieure à 40%. Le CNRST en est conscient, pour garder les doctorants, et surtout pour en attirer les meilleurs, il faudrait revaloriser le montant de la bourse d'excellence. Or, le budget accordé par le gouvernement reste limité à 27 millions de DH, ne permettant d'octroyer que 300 bourses par an, à raison de 3.000 DH par mois. Le CNRST a donc travaillé sur plusieurs scénarios permettant d'améliorer la bourse, tout en gardant le même effectif de bénéficiaires. "Nous en avons retenu un, validé par notre Conseil d'administration, sauf que la mise en œuvre n'a pas encore été décidée. Il s'agit de concéder 3.000 DH par mois la première année, 4.000 DH la deuxième et 5.000 DH durant la troisième, tout en étant exigeant sur les rapports intermédiaires et finaux des doctorants", explique la directrice du CNRST, Jamila El Alami.

Le Matin :

• ONU: l'Union européenne réitère son appel à l’enregistrement de la population des camps de Tindouf . L’Union européenne (UE) a réitéré, vendredi devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son appel à l’enregistrement par le Haut Commissariat des Nations-Unies aux Réfugiés (HCR) de la population des camps de Tindouf, en territoire algérien, tel que maintes fois demandé par le Conseil de sécurité. Le représentant de l’Allemagne, qui faisait une déclaration au nom des pays de l’UE lors de l’adoption de la résolution de la Commission sur la question du Sahara marocain, a également souligné que l’Union européenne reste "inquiète" des implications du conflit du Sahara sur la sécurité et la coopération dans la région. Le diplomate a également indiqué que l’UE se félicite de "l’engagement du Secrétaire général de l’ONU à relancer les négociations avec une nouvelle dynamique et un nouvel esprit menant à la reprise du processus politique, avec pour objectif d'atteindre une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable" au conflit du Sahara.

• L'ex-ambassadeur de Turquie au Maroc décoré du Wissam Alaouite de l’ordre de Grand officier . L'ex-ambassadeur de Turquie au Maroc, Ethem Barkan Öz, s'est vu remettre à Ankara, le Wissam Alaouite de l'ordre de Grand Officier, qui lui a été décerné par SM le Roi Mohammed VI au terme de sa mission diplomatique dans le Royaume. La distinction royale a été remise au diplomate turc au cours d’une cérémonie organisée jeudi dernier à la résidence du Maroc, dans le strict respect des mesures sanitaires imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Coronavirus, indique samedi un communiqué de l’ambassade du Maroc en Turquie. Cette cérémonie a été marquée par la présence de plusieurs personnalités turques, notamment Yunus Demirer, directeur général des Affaires politiques bilatérales avec le Moyen-Orient et l’Afrique du nord au ministère turc des Affaires étrangères et l’ambassadrice directrice générale du département Afrique au même ministère, Mme Nur Sagman.

Aujourd’hui le Maroc :

• Marche verte: Un discours de vérités et de mobilisation . Sérénité, fermeté et mobilisation en faveur du développement étaient les maîtres mots du Discours Royal. SM le Roi Mohammed VI a, en effet, rappelé des vérités au sujet du dossier du Sahara marocain lors du discours adressé à la nation à l’occasion du 45ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte. Le Souverain a été ferme dans le rejet des agissements à Guergarat. Si le Maroc est disposé à collaborer avec l’ONU, il attire aussi l’attention sur la politique de fuite en avant appliquée par l’autre partie. "Le Maroc réaffirme son engagement sincère à collaborer avec Son Excellence le Secrétaire général des Nations Unies, dans le cadre du respect des Résolutions du Conseil de sécurité, en vue de parvenir à une solution définitive, sur la base de l’Initiative d’autonomie", a dit le Souverain soulignant que le Royaume "restera ferme sur ses positions et ne se laissera nullement fléchir par les provocations stériles et les manœuvres désespérées des autres parties". 

• Jean-Yves Le Drian en visite au Maroc . Le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a entamé dimanche une visite de deux jours au Maroc axée sur le renforcement de la coopération bilatérale, a annoncé le Quai d’Orsay. Lors de ce déplacement, le chef de la diplomatie française rencontrera le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, afin d’"évoquer le renforcement de la coopération bilatérale, y compris en matière de lutte contre l’immigration irrégulière, et les questions régionales et internationales", a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay. Au cours de cette visite, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères visitera l’Institut Mohammed VI de formation des imams morchidines et morchidates de Rabat, crée en 2015 par SM le Roi Mohammed VI.

Maroc le Jour : 

• Sahara marocain : SM le Roi a défendu la solution de bon sens autour de laquelle tout le monde se retrouve . SM le Roi Mohammed VI a défendu la solution de bon sens autour de laquelle tout le monde se retrouve, a souligné, dimanche, le ministre d’Etat belge, André Flahaut. En réitérant l’engagement sincère du Maroc à collaborer avec le Secrétaire général des Nations Unies, dans le cadre du respect des résolutions du Conseil de sécurité, en vue de parvenir à une solution définitive de la question du Sahara, le Souverain défend "la recherche, au sein du multilatéralisme et dans le cadre des Nations unies, d’une solution de bon sens, équilibrée, négociée et respectueuse de la volonté des citoyens. C’est la seule voie possible", a souligné M. Flahaut, député fédéral et ancien ministre de la Défense dans une déclaration à la MAP. Pour cet ancien président de la chambre des représentants de Belgique, "il y a aujourd’hui suffisamment de conflits dans le monde dont les enfants et les familles sont victimes. Il faut donc que les responsables politiques trouvent la sagesse de s’engager dans la recherche, avec l’appui et dans le cadre des organisations internationales, de solutions concrètes et durables où chacun puisse se retrouver". Et c’est dans ce cadre que s’inscrit la proposition marocaine d’autonomie pour la région du Sahara.

• Bank of Africa signe un mémorandum d'entente avec le Chinois CCC Group . Bank of Africa (BOA) a signé, samedi, un mémorandum d'entente avec Zhejiang China Commodity City Group (CCC Group) et ce, à l'occasion de la 3ème édition de la China International Import Expo (CIIE). Conclu lors d'une cérémonie présidée par le Maire de la ville de Yiwu, Wang Jian et le Conseiller économique de l'Ambassade du Maroc en Chine, Reda Oudghiri Idrissi, en présence notamment du Directeur général de BOA Shanghai, Said Adren, et du Vice-président et Directeur général de CCC Group, Wang Dong, cet accord intervient dans un contexte de développement des programmes de logistique, consistant à accompagner financièrement le groupe chinois pour son développement à l'international et plus particulièrement en Afrique, à travers des parcs de trading et de logistique, indique BOA dans un communiqué. Cette convention permet également aux deux institutions de coopérer autour d'un projet de construction, d'aménagement et de développement d'un parc de trading et de logistique au Maroc, ajoute la même source, notant que BOA, qui vise à confirmer son rôle dans le renforcement des relations économiques entre le Maroc et la Chine, et plus globalement entre la Chine et l'Afrique, multiplie ses accords de partenariat avec des acteurs économiques chinois de haut niveau.

Al Bayane : 

• Le Discours Royal met en valeur les acquis de la cause nationale de ces dernières années . Le discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la nation à l'occasion du 45ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte a mis en valeur les acquis de la cause nationale de ces dernières années, a souligné le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Dans une déclaration à la télévision d'information en continu de la MAP (M24TV), le chef de l’exécutif a expliqué que ces acquis sont d'abord à caractère diplomatique, avec le retour du Maroc à l'Union africaine (UA), la confirmation de la pertinence de la position marocaine au niveau du Conseil de sécurité, en plus du retrait de la reconnaissance de la pseudo "rasd" par plusieurs pays et de l'inauguration d'un ensemble de représentations diplomatiques dans les provinces du Sud. Ces acquis sont également de nature économique et de développement, à travers de nombreux investissements, infrastructures et projets de développement mis en œuvre dans les provinces du Sud, dans le cadre du nouveau modèle de développement du Sahara marocain, ajoutant que le Souverain a évoqué, à cet égard, le port de Dakhla qui constituera une plaque tournante des échanges avec l'Afrique, et les nombreux projets agricoles et touristiques qui donneront un nouvel élan au développement de ces provinces.

• Des usagers de certains centres d'immatriculation doivent prendre de nouveaux rendez-vous . L'Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a annoncé, samedi, l'annulation des rendez-vous déjà pris aux centres d'immatriculation de Rabat, Témara et Inezgane, appelant les usagers de ces centres à prendre de nouveaux rendez-vous. Dans un communiqué, l'agence a appelé les usagers de ces centres à prendre de nouveaux rendez-vous à distance, via son portail électronique "NARSA KHADAMAT", à partir de ce samedi 07 novembre, notant que les centres d'immatriculation de Rabat, Témara et Inezgane vont reprendre leurs activités à partir, respectivement, du jeudi 12 novembre, mardi 10 novembre et lundi 9 novembre. Elle a, dans ce sens, souligné que cette décision intervient suite à la suspension du travail au niveau de ces centres à partir du lundi 02 novembre, afin de préserver la santé et la sécurité des citoyens et du personnel, et dans l'objectif de gérer la prochaine étape dans de meilleures conditions.

L’Opinion :

• Le Crédit Agricole du Maroc lance sa filiale de paiement "AL FILAHI CASH". Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) vient de lancer sa nouvelle filiale Etablissement de Paiement "AL FILAHI CASH" (AFC), visant ainsi une diversification de ses offres de services et produits pour accompagner l'économie nationale dans le projet d’inclusion financière. Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) renforce son rôle d’acteur majeur d’inclusion financière dans le monde rural et agricole, a souligné lundi CAM dans un communiqué, notant que son dispositif commercial, déjà très large, vient d’être étoffé par cette nouvelle filiale l’Etablissement de Paiement (EDP). Conformément à la loi bancaire 103-12, la filiale AL FILAHI CASH vient d’être agréée par Bank-Al-Maghrib sur la globalité des services que peut offrir un établissement de paiement, notamment l’exécution des opérations de transfert de fonds depuis et vers toutes les agences AL FILAHI CASH et agences Crédit Agricole du Maroc, l’ouverture des comptes de paiements, ainsi que les dépôts et retraits en espèces sur un compte de paiement.

• Benguérir : Lancement des travaux de construction d’un Centre d’hémodialyse . L’infrastructure sanitaire de Benguérir (province de Rehamna) sera renforcée après le lancement jeudi, des travaux de construction d’un Centre d’hémodialyse et ce, à l'occasion de la célébration du 45ème anniversaire de la Glorieuse Marche Verte. Ce projet, dont le lancement des travaux de construction a été donné par le gouverneur de la province de Rehamna, Aziz Bouignane, est d'un coût global estimé à 7,9 millions de DH, avec une capacité de 24 lits. Il comprendra, entre autres, une salle de soins, une salle de stérilisation, outre des dépendances administratives (bureaux pour médecins).

Akhbar Al Yaoum :

• Trois scénarios pour éviter le reconfinement . Le Maroc est face à trois scénarios s'il veut éviter un retour au confinement, affirme Tayeb Hamdi, médecin chercheur en politiques et systèmes de santé. Selon lui, le premier scénario consiste en un confinement général orienté, qui devrait empêcher tous les déplacements et les activités n'ayant aucune valeur ajoutée. Ce scénario prévoit, en revanche, de permettre dans des limites raisonnables, aux activités commerciales, économiques et administratives de se poursuivre afin de garantir des revenus aux familles et la vie au cycle économique. La deuxième option avancée par le chercheur, consiste en un auto-confinement, dans lequel les individus observeront volontairement un confinement, tout en s'abstenant spontanément d'exercer toute activité non essentielle. Quant au troisième scénarios, M. Hamdi explique qu'il s'agit d'imposer un confinement de 15 jours par mois. Une stratégie appelée "Stop & Go" et qui améliore la situation épidémiologique avec des conséquences économiques et sociales relativement limitées.

Assahraa Al Maghribia :

• ONU: la 4ème Commission réaffirme son soutien au processus politique pour le règlement du différend régional sur le Sahara marocain. La Quatrième Commission de l'Assemblée générale de l’ONU a adopté, vendredi sans vote, une résolution réitérant son soutien au processus politique mené sous les auspices des Nations-Unies pour le règlement du différend régional sur le Sahara marocain. La résolution appelle l’ensemble des parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général de l’ONU pour parvenir à une solution politique à ce différend régional. Elle appuie ainsi le processus politique basé sur les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, en vue de parvenir à une solution "politique juste, durable et mutuellement acceptable" à la question du Sahara marocain. Le texte loue les efforts déployés dans ce sens, et invite toutes les parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général, et les unes avec les autres, afin de parvenir à une "solution politique qui soit mutuellement acceptable".

Libération :

• Environ 120 MDH pour améliorer les structures de la circonscription judiciaire de Laâyoune . Un budget d'environ 120 millions de dirhams est mobilisé pour la réalisation de plusieurs projets phares dans la circonscription judiciaire de Laâyoune, en vue d’améliorer les prestations fournies par les différentes juridictions. Les projets en cours d'achèvement portent sur la réalisation du Tribunal de première instance de Dakhla-Oued Eddahab (44,63 MDH) et du Centre régional d’archivage de Laâyoune (23,5 MDH), selon des données présentées au ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, en visite jeudi à Laâyoune à l'occasion de la célébration du 45ème anniversaire de la Marche verte. Il s’agit aussi de chantiers en cours d'étude, à savoir le projet de reconstruction du tribunal de première instance de Laâyoune, pour un coût global de 52 MDH. Ces projets visent à rapprocher l'administration judiciaire des usages, à fournir des services de qualité et à améliorer les conditions de travail du personnel.

• Bourse de Casablanca: Les échanges chutent de 50% au T3-2020 . Le volume global des échanges sur la Bourse de Casablanca s'est établi à 3,5 milliards de dirhams (MMDH) au 3ème trimestre 2020, en baisse de 70% par rapport au T2-2020 et de 50% par rapport au T3-2019, indique l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Par marchés, les échanges sur le marché central totalisent un montant de 3,17 MMDH, soit 91% du volume global tandis que les transactions de gré à gré sur le marché de blocs représentent 9% du volume global, précise l'AMMC dans son rapport sur le profil des investisseurs en Bourse au T3-2020. Le marché obligataire a enregistré durant ce trimestre, un volume transactionnel de 87 millions de dirhams, intégralement réalisé sur le marché de blocs, ajoute la même source.

Al Massae :

• Elargissement de l'assiette fiscale pour sauver les collectivités locales. Dans l'objectif de pallier aux répercussions de la crise financières qui terrasse les budgets des collectivités locales, en conséquence à la pandémie de Covid-19, le gouvernement vient d'adopter un projet de loi relatif à l'élargissement des taxes locales. Présenté par le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, ce texte vise l'adéquation des dispositions actuelles avec celles stipulées par le code général des impôts et par plusieurs textes de loi publiés après l'année 2008. Le projet de loi comprend des modifications visant la révision des règles de l’assiette de certains frais locaux dans la perspective de fusionner certains impôts dans le cadre de l'impôt territorial immobilier et l'impôt territorial sur les activités.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Le CESE appelle à l'accélération de la transformation numérique de l'administration et des services publics. Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a appelé, dans une étude publiée jeudi, à l'accélération de la transformation numérique de l'administration et des services publics, face aux répercussions de la crise sanitaire. Dans cette étude sur "les impacts sanitaires, économiques et sociaux du virus Covid-19 et leviers d'actions envisageables", le CESE a souligné la nécessité d'établir une politique économique nationale intégrée et inclusive en matière de transformation numérique, particulièrement au niveau des services publics fournis aux particuliers et aux entreprises, ainsi que des services sociaux de base. La transformation digitale est un levier incontournable pour faire face aux répercussions de la crise sanitaire et économique, estime la même source, rappelant qu'elle constitue un facteur clé permettant d'améliorer la performance dans tous les domaines et de faire face aux problèmes structurels actuels.

Al Alam :

• Alstom remporte un contrat de 130 millions d'euros pour fournir des tramways supplémentaires à Casablanca. Alstom, spécialisé dans les secteurs des transports, principalement ferroviaires, vient de remporter un contrat de 130 millions d'euros pour fournir des tramways supplémentaires à Casablanca, a annoncé la société française. "Alstom a décroché un contrat auprès de Casa Transports, la société gérant les transports publics de Casablanca, pour fournir à cette dernière 66 tramways Citadis X05 avec une option de 22 tramways supplémentaires destinés aux lignes 3 et 4 dont l’ouverture est prévue fin 2023", indique un communiqué d’Alstom qui précise que le contrat s'élève à 130 millions d’euros. En service depuis décembre 2012 et janvier 2019, les lignes de tramway 1 et 2 de Casablanca ont vu leur fréquentation augmenter; actuellement plus de 220.000 passagers empruntent ce réseau chaque jour. Afin de répondre à la demande croissante de mobilité, Casa Transports a été chargée par les autorités publiques d’allonger les lignes d’environ 26 km et d’acheter de nouveaux matériels roulants. Alstom a précédemment fourni 124 Citadis x02, l’alimentation électrique et l’équipement de signalisation pour les lignes 1 et 2, indique la société.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Covid19 : Lancement d’une campagne de sensibilisation dans les milieux agricoles à Fès-Meknès. Une campagne de communication et de sensibilisation sur la prévention de la Covid-19 dans les milieux agricoles au niveau de la région Fès-Meknès a été lancée, mardi à Meknès, à l’initiative de l'Office national du conseil agricole (ONCA). Cette opération, dont le coup d’envoi a été donné en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghani Sabbar, et des opérateurs agricoles de la région, vise à sensibiliser les acteurs agricoles à la nécessité de respecter strictement les mesures de prévention et de précaution préconisées par les autorités compétentes, afin de préserver la santé et la sécurité de l'ensemble des travailleurs dans le domaine agricoles, ainsi qu'à réussir le démarrage de la saison agricole. Initiée sous la supervision du ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, cette campagne qui durera cinq semaines cible notamment les souks hebdomadaires, les marchés des fruits et des légumes, les douras et les agglomérations, les ouvriers, les techniciens, les chefs de production, les transporteurs et les conditionneurs. 

Al Yaoum Al Maghribi :

• SM le Roi: Les approches et les thèses dépassées et irréalistes au sujet de la question du Sahara définitivement "anéanties" au niveau des Nations Unies. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné, samedi, que les approches et les thèses dépassées et irréalistes au sujet de la question du Sahara marocain ont été définitivement "anéanties". "Au niveau des Nations Unies: les approches et les thèses dépassées et irréalistes ont été définitivement anéanties, lors de l'adoption des dernières résolutions du Conseil de sécurité" au sujet du conflit régional autour du Sahara marocain, a affirmé SM le Roi dans un discours à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte. Le Souverain a fait remarquer que les récentes résolutions du Conseil de sécurité ont également confirmé la participation effective des vraies parties concernées par ce conflit régional et consacré l’irréversibilité de la solution politique, réaliste et consensuelle. Cette orientation s’accorde avec l’esprit de l’Initiative d’autonomie marocaine, soutenue par le Conseil de sécurité et les grandes puissances comme l’unique option logique pour régler ce conflit, a souligné le Souverain.

Bayane Al Yaoum :

• Industrie: Climat des affaires "normal" au T3-2020. Le climat général des affaires dans l'industrie, au cours du 3ème trimestre 2020, aurait été "normal" pour la majorité des chefs d'entreprises, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Cette appréciation est généralisée dans toutes les branches d'activités, précise BAM dans une note sur les résultats de l'édition trimestrielle de l'enquête de conjoncture. Les conditions d'approvisionnement auraient été, quant à elles, "normales" selon 69% des industriels et "difficiles" selon 27%. Par branche, elles ont été "normales" selon 81% des patrons de la "mécanique et métallurgie", 79% de la "chimie et parachimie", 61% du "textile et cuir" et 57% de l'"agro-alimentaire". 

Rissalat Al Oumma :

• Les développements de la question nationale attestent du bien-fondé de la position marocaine. Les développements de la question nationale attestent du bien-fondé de la position marocaine pour consolider la marocanité du Sahara, a estimé le politologue, Mustapha Sehimi. Car c'est le Sahara marocain qui a été au centre du discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI, samedi soir à l'occasion du 45ème anniversaire de la Marche verte, et ce, à double titre, à la fois au plan diplomatique et au plan économique, a fait savoir M. Sehimi, dans une déclaration à la MAP. Affirmant que l'action menée pour consolider la marocanité du Sahara sur la scène internationale a porté ses fruits, le politologue s’est arrêté, dans ce sens, sur la dernière résolution du Conseil de Sécurité, venue de nouveau "réitérer les précédentes". "Il n’est plus question de référendum d’ailleurs depuis deux décennies", a fait remarquer M. Sehimi, car comme souligné dans le Discours Royal, "les approches et thèses dépassées et irréalistes ont été définitivement anéanties".





Nouveau commentaire :
Twitter

Revue du web | Coupures | Le Fil