MAP le Samedi 10 Octobre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 10/10/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi :


Le Matin : 

• SM le Roi: Le plan de relance économique est placé “en tête des priorités de l’étape actuelle”. Le plan de relance économique, qui repose sur le Fonds d’Investissement stratégique, baptisé "Fonds Mohammed VI pour l’investissement", est placé en tête des priorités de l’étape actuelle, et vise à soutenir les secteurs productifs, notamment le tissu des petites et moyennes entreprises, a affirmé Sa Majesté le Roi Mohammed VI. “Nous plaçons le plan de relance économique en tête des priorités de l’étape actuelle”, a dit le Souverain dans un discours adressé, vendredi, au Parlement à partir du Palais Royal de Rabat, à l'occasion de l'ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature. Le Souverain a précisé que ce plan vise à soutenir les secteurs productifs, notamment le tissu des petites et moyennes entreprises. Le plan repose sur le Fonds d’investissement stratégique “dont Nous avons préconisé la création et auquel Nous avons décidé de donner le nom de Fonds Mohammed VI pour l’Investissement”, a ajouté SM le Roi dans ce discours.

• El Otmani préside la première réunion de la commission interministérielle de pilotage de la réforme des CRI. Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a présidé la première réunion de la commission interministérielle de pilotage de la réforme des Centres régionaux d'investissements (CRI). S’exprimant à l’ouverture de cette réunion, El Otmani a rappelé les principaux fondements de la réforme des CRI, entamée par le gouvernement, en application des Hautes instructions royales, ajoutant que cette réforme s’articule autour de trois axes principaux dont la restructuration des CRI à travers leur transformation en établissements publics dotés de l’autonomie administrative et financière tout en élargissant leur domaine d’action et de compétences. Le deuxième porte sur la création d’une commission régionale unifiée de l’investissement en fusionnant l’ensemble des anciennes commissions régionales chargées de l’investissement dans le but d’améliorer les procédures de prise de décision et garantir un traitement intégré et cohérent dans des délais ne dépassant pas 30 jours, a ajouté la même source, notant que cette réforme porte aussi sur la simplification des procédures et mesures liées aux dossiers d’investissement aux niveaux régional et central.

Libération : 

• SM le Roi appelle le gouvernement à opérer une révision profonde des critères et des procédures de nomination aux postes supérieurs. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé le gouvernement à "opérer une révision profonde des critères et des procédures de nomination aux postes supérieurs, afin d'inciter les compétences nationales à intégrer la fonction publique et à la rendre, in fine, plus attractive". "Le succès du plan de relance économique et la mise en place d'un nouveau contrat social nécessitent une évolution réelle des mentalités et un véritable changement dans le niveau de performance des établissements publics", a affirmé le Souverain dans un discours adressé au parlement, à partir du Palais Royal de Rabat, à l'occasion de l'ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature. "Indépendamment de ses objectifs, la réussite de tout plan ou projet est tributaire de l'adoption des principes de bonne gouvernance et de reddition des comptes", a tenu à rappeler Sa Majesté le Roi. À cet égard, les institutions de l'Etat et les entreprises publiques doivent montrer une attitude exemplaire et agir comme un levier de développement, et non comme un frein, a noté SM le Roi.

• Le groupe des Verts au Parlement européen se félicite de l'intermédiation du Maroc dans le dialogue inter-libyen. Le groupe des Verts au Parlement européen s’est félicité de l’intermédiation du Maroc dans le dialogue inter-libyen. «Félicitons l’intermédiation du Maroc, partenaire de l’Europe et acteur régional qui démontre ici son envergure diplomatique», a souligné le député européen Mounir Satouri dans un tweet au nom du groupe des Verts au Parlement européen. «Je salue l’accord auquel sont parvenues la délégation du Haut Conseil d’Etat, et la Chambre des Représentants lors du round de dialogue inter-libyen à Bouznika (2-6 octobre). Cette étape est déterminante», s’est félicité l’eurodéputé français en charge du dossier libyen au sein de son groupe politique. Il a affirmé que «ces accords sont décisifs pour le choix des titulaires des postes de souveraineté et ce, conformément à l’article 15 de l’accord de Skhirate», exprimant sa disposition avec ses collègues du Parlement européen pour veiller à ce que l’Europe soutienne cette étape déterminante de Bouznika et assume son rôle dans la sortie de crise.

Assahraa Al Maghribiya :

• SM le Roi : Le contexte actuel exige de soutenir la résilience du secteur agricole et de mettre en œuvre tous les projets agricoles. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a souligné l'importance qui doit être accordée à l'agriculture et au développement rural dans la dynamique de relance économique, relevant que le contexte actuel exige de soutenir la résilience de ce secteur-clé et d'accélérer la mise en œuvre de tous les projets agricoles. Outre la dynamisation de l'investissement et de l’emploi, "ce dispositif, adossé à la nouvelle stratégie agricole, contribuera à la valorisation de la production agricole nationale et facilitera le processus d’insertion professionnelle en milieu rural", a affirmé le Souverain dans un discours adressé au parlement, à partir du Palais Royal de Rabat, à l'occasion de l'ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature. Sa Majesté le Roi a relevé que l’un des leviers essentiels de cette stratégie est l’opération de mobilisation d’un million d’hectares de terres agricoles collectives, au profit des investisseurs et des ayants droit, précisant que le volume des investissements attendus dans le cadre de ce projet est estimé à environ 38 milliards de dirhams à moyen terme. Cet effort d’investissement permettra de générer une valeur ajoutée représentant annuellement l’équivalent de deux points supplémentaires de PIB environ, a noté le Souverain, ajoutant qu'il favorisera également d’importantes créations d’emplois au cours des prochaines années.

Al Ittihad Al Ichtiraki : 

• Crédit Agricole : le RNPG progresse de 10% au terme du premier semestre. Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) a progressé au cours du premier semestre 2020, en portant son Produit net bancaire (PNB) à 2,1 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 9%, et ce malgré la conjoncture économique et sociale fortement impactée par les retombées de la pandémie de la Covid-19. Cette performance est liée essentiellement à la progression de la marge d'intérêt et du résultat sur opérations de marché, indique le Groupe dans un communiqué sur ses indicateurs semestriels. Au 30 juin 2020, le Groupe affiche un résultat net consolidé de 418 millions de dirhams (MDH), en hausse de 3%, et un résultat net part du groupe de 449 MDH (+10%) et ce, hors impact de la contribution de la banque au fonds de soutien Covid-19 pour la gestion de la pandémie et du provisionnement supplémentaire au titre du "Forward Looking" en anticipation des risques futurs liés à l'impact de la crise.

Akhbar Al Yaoum :

• Maroc : seulement 432 médecins anesthésistes et réanimateurs pour combattre le Coronavirus. Même si le Maroc arrive à mobiliser les ressources financières nécessaires pour combler le déficit des médecins anesthésistes et réanimateurs, leur concentration dans certaines régions du Royaume demeure problématique. Le Maroc compte en effet 432 médecins anesthésistes et réanimateurs, selon les informations du journal, notant que 66% parmi eux exercent dans 4 régions du Royaume. Ainsi, 81 médecins anesthésistes et réanimateurs opèrent dans la région de Casablanca-Settat, (77 à Marrakech-Fès), (73 à Fès-Meknès), (60 à Rabat-Salé-Kénitra), (48 dans l’oriental), (26 à Tanger-Tétouan-Al Hoceïma), (11 à Guelmim-Oued Noun), (9 à Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra) et (4 à Dakhla Oued Eddahab).

Al Massae : 

• Le gouvernement approuve l'amendement de l'accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie. Le Conseil de gouvernement, réuni sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a approuvé l'amendement de l'accord de libre-échange entre le Maroc et la République de Turquie signé à Rabat le 24 août, le projet de loi n 54.20 en vertu duquel ledit accord est approuvé. L’amendement de l'accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie et le projet de loi n 54.20 en vertu duquel ledit accord est approuvé, signés à titre exceptionnel, visent à imposer des droits de douane, pour une période de cinq ans, sur les produits industriels d'origine turque et inscrits à l'annexe I de cet accord pour atteindre 90% de la valeur des produits provenant du "pays le plus favorisé".

Rissalat Al Oumma :

• Entreprises/Covid-19: Remise des majorations de retard, astreintes et frais de recouvrement des créances de juin et antérieures. Les entreprises, impactées par la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) et remplissant les conditions énoncées dans le décret n°2.20.331, peuvent, depuis le 25 septembre dernier, bénéficier, en application de la décision ministérielle conjointe n°004/2020, d'une remise totale des majorations de retard, astreintes et frais de recouvrement relatifs aux créances concernant la période juin 2020 et antérieures, indique la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Pour bénéficier de cette mesure, lesdites entreprises doivent payer le montant en principal de la créance, soit en s'acquittant de façon intégrale, soit en optant pour un règlement échelonné dans le cadre d'un arrangement de facilité de paiement pouvant s'étendre sur une période de 60 mois selon des critères bien précis, à condition que les cotisations en cours soient payées pendant la période de l'échéancier, fait savoir la CNSS dans un communiqué.





Nouveau commentaire :
Twitter

Le Fil | Coupures | Flash | Marrakech