MAP le Lundi 12 Octobre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 12/10/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :


L’Economiste : 

• Le Maroc et la France doivent mieux fédérer leurs entrepreneurs pour partir à la conquête des nouveaux marchés africains. Le Maroc et la France doivent mieux fédérer leurs entrepreneurs pour partir à la conquête des nouveaux marchés qui apparaissent sur tout le continent africain, a indiqué Franck Riester, ministre délégué français en charge du Commerce extérieur. "Notre proximité historique, culturelle et géographique doit justement nous permettre d’élaborer des schémas commerciaux nouveau", a-t-il ajouté, appelant à « colocaliser » en France et au Maroc en créant des circuits commerciaux innovants et pérennes. "Le Royaume est le premier investisseur du continent africain en France, et la France et le 2ème partenaire commercial au Maroc ", a-t-il rappelé dans un entretien. 

• 76.000 chasseurs à l'affût de gibier. Cela fait plus d’une semaine que la saison de la chasse est ouverte. Elle durera jusqu’au 22 février 2021, et profitera à plus de 76.000 chasseurs exploitant 2,8 millions d’hectares réservés à la chasse amodiée sur le plan national. Plusieurs dispositions ont été prises pour réussir cette saison, malgré la pandémie, et assurer la protection du gibier et des chasseurs via un contrôle rigoureux et une meilleure répartition des espaces dédiés à ce sport-loisir. De fait, tous les chasseurs du Royaume auront la possibilité de chasser toutes les espèces du gibier, exception faite pour la tourterelle, gibier migrateur, dont l’ouverture générale est fixée au 17 juillet 2021. Le nombre maximal de pièces de gibier sédentaire qu’un chasseur peut abattre d’une même journée de chasse est fixé à quatre perdrix, un lièvre et cinq lapins. 

Le Matin : 

• Sehimi : Réussir la relance économique et conforter un nouveau contrat social. Le Discours que SM le Roi Mohammed VI a adressé vendredi à l'occasion de l'ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature est venu mettre en tête des priorités la réussite de la relance économique, tout en confortant un nouveau contrat social, a affirmé le politologue et universitaire, Mustapha Sehimi. Dans une déclaration à la presse, Sehimi a indiqué que le discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI au parlement, à partir du Palais Royal de Rabat, "présente un relief particulier" parce qu'il intervient à la dernière année législative de l'actuelle législature et à un moment exceptionnel lié à la crise sanitaire, sociale et économique. "C’est un discours sur l’état des lieux", a poursuivi M. Sehimi, "mais aussi sur des axes de réformes qui vont se décliner au-delà de l’année en cours et de 2021" et s’inscrire, ainsi, dans le moyen terme. Le politologue a, dans ce sens, évoqué l’ensemble des "dysfonctionnements et déficits" qui ont impacté l’économie nationale et l’emploi et auxquels a fait référence SM le Roi dans Son discours.

• Sûreté nucléaire : le Maroc a adopté un cadre réglementaire conforme aux conventions et standards internationaux. L'engagement permanent du Maroc vis-à-vis de l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est illustré par l’adoption et la promotion d’un cadre réglementaire conforme aux conventions et standards internationaux de sûreté nucléaire, a affirmé le directeur général de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR), Khammar Mrabit. Intervenant à l’occasion d’un atelier de formation régional à distance (5-9 octobre), sur l’examen et l’évaluation réglementaires et sur les inspections des réacteurs de recherche, Mrabit a souligné l’engagement permanent du Royaume du Maroc et de ses institutions vis-à-vis de l’AIEA pour contribuer au renforcement de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques au niveau de toutes les installations et des activités utilisant les sources de rayonnements ionisants, notamment les réacteurs de recherche en service dans les Etats membres de l’AIEA, à travers l’adoption et la promotion d’un cadre réglementaire conforme aux conventions et standards internationaux de sûreté nucléaire. 

Aujourd’hui le Maroc :

• Vague de transformations des EEP en SA. Le projet de loi portant création de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’État va probablement provoquer une vague de transformation des Établissements et entreprises publics (EEP) en sociétés anonymes (SA). En effet, l’article 5 dudit projet stipule que «l’Agence supervisera, avec les parties concernées, conformément à la législation et à la règlementation en vigueur, toutes les diligences et actions nécessaires, pour la réalisation dans un délai maximum de 5 ans à compter de l’entrée en vigueur de la présente loi, des actions structurantes suivantes : la migration de l’ensemble des entreprises publiques relevant de son périmètre vers le statut de société anonyme avec un président-directeur général; la transformation des établissements publics relevant de son périmètre en sociétés anonymes à conseil d’administration présidé par un PDG; l’amélioration de la gouvernance des EEP relevant de son périmètre; la substitution progressive de l’Agence à l’Etat dans le capital des entreprises publiques de son périmètre, dans le respect de la législation et de la réglementation en vigueur».

• Signature de deux conventions de partenariat pour promouvoir les normes de la santé et la sécurité au travail. Deux conventions de partenariat ont été signées visant à promouvoir des normes et des démarches de management de la santé et la sécurité au travail. La première convention, signée entre le ministère de la Santé, le Groupement interprofessionnel de développement et de sécurité (GIPSI) et la Fédération nationale de la santé (FNS), a pour objectif d'assurer la protection sanitaire au travail ainsi que le renforcement du dialogue interprofessionnel et du partenariat public-privé pour l'atteinte de la couverture de santé universelle. La seconde convention, signée entre l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) et la FNS, sous l'égide du ministère de la santé, vise quant à elle l'atteinte de la couverture de santé universelle à l'horizon 2022 et la contribution à la mise en œuvre des programmes de prévention et de l'organisation de l'offre de soins, conformément à la politique générale de l’État et aux projets stratégiques de l'ANAM et ce, en faveur d'une régulation optimale des régimes de l'assurance maladie obligatoire de base. 

Maroc le Jour : 

• Le Discours Royal offre une vision prospective pour l'avenir. Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture vendredi de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature offre une vision prospective pour l’avenir à travers l’adoption d’un ensemble de mesures et de réformes majeures, a indiqué le chercheur en sociologie, Taleb Boya Aba Hazem. Dans une déclaration à la presse, Aba Hazem a noté que le discours royal a dressé un diagnostic précis de la situation actuelle du pays, dans la foulée de la crise sanitaire du coronavirus, qui a révélé "une sorte de dysfonctionnements et de déficits", en plus de son impact négatif sur l'économie nationale et l'emploi. Le chercheur a ajouté que le discours de SM le Roi est une "feuille de route" pour restructurer les secteurs économiques et sociaux afin d'aboutir à un modèle de développement efficace 

• Tan-Tan : Interpellation de sept individus pour immigration illégale. Les éléments de la Brigade de la police judiciaire relevant du district provincial de sûreté de Tan-Tan ont mis en échec, vendredi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération d'immigration clandestine et procédé à l'interpellation de sept individus, dont un Subsaharien, soupçonnés d'être liés à un réseau criminel actif dans l'organisation de l'immigration illégale et la traite des êtres humains. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique dans un communiqué que l'interpellation des mis en cause, qui s'apprêtaient à organiser une opération d'immigration illégale par voies maritimes vers les îles Canaries, a eu lieu lors d’opérations distinctes dans la ville de Tan-Tan et au niveau de la zone balnéaire d'"El Ouatia", ajoutant qu’un candidat à l’immigration clandestine de nationalité étrangère, issu d’un pays d’Afrique subsaharienne a été également interpellé lors de cette intervention. 

L’Opinion :

• Psychiatrie : Le Royaume accuse un déficit en nombre de praticiens et de lits d’hospitalisation. Le président de l’Association Marocaine pour l'Appui, le Lien, l'Initiation des familles de personnes souffrant de troubles psychiques (AMALI), Fouad Mekouar, a indiqué que le Maroc a accusé un déficit de 306 psychiatres dans le secteur public et privé. Le Royaume dispose par ailleurs d’une capacité litière de 2.225 lits seulement pour la santé mentale répartis sur 34 structures de soins en psychiatrie et addictologie soit 0,7 lit pour 10.000 habitants, alors que la norme internationale préconise 1 lit pour 10.000 habitants. Mekouar a ajouté que la répartition régionale est inégale où l’axe Casa-Kénitra se taille la part du lion (Casablanca regorge 60% des ressources). Côté médicament, le président de l’Association AMALI, déplore que le budget de 90 MDH alloué aux médicaments psychotropes reste insuffisant avec absence des médicaments de nouvelle génération.

• 26,5% des Marocains sont dépressifs. Une enquête épidémiologique Nationale sur la prévalence des troubles mentaux et les toxicomanies au Maroc a établi que 26,5% des Marocains souffrent de troubles dépressifs. Selon cette enquête réalisée par le ministère de la Sant » en collaboration avec l’OMS, 9% des Marocains souffrent de troubles anxieux, 5,6% de troubles psychotiques, 1% de schizophrénie, 2% abus d’alcool, alors que 1,4 % ont développé une dépendance alcoolique.

Al Bayane : 

• Benchamach : Le Discours Royal définit les priorités de l'agenda national pour la période à venir. Le discours de SM le Roi Mohammed VI, adressé vendredi à l'occasion de l'ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature, a été franc et fort et a défini les priorités de l'agenda national pour la période à venir, a indiqué le président de la chambre des conseillers, Hakim Benchamach. SM le Roi s'est focalisé dans Son discours sur les grandes priorités portant sur la réhabilitation et la préparation des conditions pour faire face aux répercussions et aux impacts économiques engendrés par la pandémie de coronavirus, en annonçant le lancement opérationnel du Fonds d'investissement stratégique, a indiqué Benchemach. Ce Fonds concernera, non seulement les chantiers liés à l'accompagnement des entreprises qui créent des postes d'emplois, mais également le suivi des entreprises et du tissu économique d'une manière stratégique, visant notamment à mettre en œuvre le nouveau modèle de développement, dont les grands axes seront annoncés prochainement.

• Nabil Benabdellah : l’opérationnalisation des directives contenues dans le Discours Royal nécessite un champ politique rehaussé. « Le Discours Royal est extrêmement important car il trace les sentiers que le pays doit emprunter pour redonner vie à son économie et réformer ses conditions sociales », a affirmé le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Nabil Benabdellah, souhaitant que le gouvernement, avec toutes ses composantes, soit en mesure d’opérationnaliser les directives Royale avec audace et détermination. Dans une déclaration au journal arabophone Bayane Al Yaoum, le SG du PPS a souligné que « l’opérationnalisation des directives contenues dans le Discours Royal nécessite un champ politique rehaussé et un gouvernement à l’écoute des préoccupations du peuple et qui agit avant tout dans l'intérêt du pays. »

Libération :

• Bank Of Africa BMCE Group primée au 13ème cycle de l'Arabia CSR Awards. Bank Of Africa BMCE Group a été primée, lors du 13ème cycle de l'Arabia Corporate Social Responsibility (CSR) Awards, pour la 7ème année consécutive, dans la catégorie Financial Services Sector de la région MENA. La Banque a été distinguée dans cette catégorie pour son leadership et engagement exceptionnel en matière de Responsabilité Sociale et de Durabilité, spécifiquement la résilience démontrée face à la crise Covid-19, indique un communiqué de BOA BMCE Group. Ces Prix ont été remis à l’occasion d’une cérémonie de gala semi-virtuelle organisée à Dubaï le 6 octobre, à laquelle a pris part depuis Casablanca par visioconférence et à travers une courte déclaration Brahim Benjelloun-Touimi, Administrateur Directeur Général. Cette reconnaissance témoigne et confirme les efforts de la Banque dans le déploiement des engagements de la charte de responsabilité sociétale au niveau de Bank Of Africa-BMCE Group et de la vision globale, de sa mission et de l’ensemble des valeurs qui reflètent la stratégie de développement durable, ajoute la même source.

• La couverture sociale, un projet Royal au profit de tous les Marocains. Projet sociétal par excellence, le chantier de généralisation de la couverture sociale, qui s'inscrit dans la promotion de la justice sociale et spatiale, marque un point d'inflexion majeur dans le processus de refonte du dispositif de protection sociale au Maroc. Les contours de "ce projet national majeur, d’une nature inédite" se sont précisés davantage dans le discours adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, vendredi, au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 5ème année législative de la 10ème législature. Considéré comme une véritable feuille de route pour ce chantier d’envergure, le discours Royal a révélé les quatre axes-clés autour desquels s’articulera la généralisation de la couverture sociale. De prime abord, il s'agit d'étendre, d’ici la fin 2022 au plus tard, la couverture médicale obligatoire, de sorte que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’Assurance maladie de base qui couvre les frais de soins, de médicaments, d’hospitalisation et de traitement.

Akhbar Al Yaoum : 

• HCP: plus de 13 millions de femmes en âge d’activité au 2ème trimestre 2020. Le Maroc comptait 18 millions de femmes (50,3%) dont 13,6 millions sont en âge d’activité (15 ans et plus) au deuxième trimestre de 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). L’analyse de la situation des femmes au marché du travail révèle une faible participation de ces dernières à l’activité économique, estime le HCP dans une note sur la situation des femmes au marché du travail au deuxième trimestre de 2020, publiée à l’occasion de la Journée nationale de la femme marocaine. En effet, le taux d'activité des femmes n'est que de 20,8%, contre 21,9 % au T2-2019, largement en deçà de celui des hommes (69,7%). Ce taux enregistre 23,9% en milieu rural contre 19,1% en milieu urbain. Ladite note souligne que les femmes en dehors du marché de travail, au nombre de 10,7 millions durant ce trimestre, représentent 79,2% de la population féminine âgée de 15 ans et plus (80,9% en milieu urbain et 76,1% en milieu rural). 

Al Massae :

• Relance progressive du tourisme national : Marrakech accueille 160 touristes français. Un premier groupe de touristes français est arrivé samedi à l'aéroport international Marrakech-Menara et ce, dans le cadre des efforts du Royaume visant une relance progressive du tourisme national notamment, après de longs mois de fermeture des frontières nationales due à la crise sanitaire induite par la pandémie du coronavirus. L'arrivée sur le sol national de ce groupe composé de 160 touristes français à bord d'un avion de la Royal Air Maroc (RAM) revêt une grande symbolique et se veut porteur d'un grand espoir pour l'ensemble des professionnels du secteur ainsi que des autorités compétentes qui ambitionnent de booster cette destination des plus prisées à l'échelle internationale. Ces touristes qui seront hébergés dans le "Club Med" de la Palmeraie sont arrivés au Maroc grâce à un accord conclu entre la compagnie aérienne nationale et le célèbre opérateur touristique français.

Al Yaoum Al Maghribi : 

• L'ONCF lance "Khidmat Al Qorb", un nouveau service de proximité client. L'Office National des Chemins de Fer (ONCF) a annoncé le lancement à partir du 12 octobre prochain, de son nouveau service de proximité client "Khidmat Al Qorb", un "canal de vente qui permettra de faciliter l’achat du billet de train tout près de chez soi". Désormais, pour bénéficier des tarifs avantageux, un client peut anticiper l’achat de son billet de train en se rendant à l’une des gares ONCF ou l’une des agences partenaires tout près de chez lui, explique l'ONCF dans un communiqué. "En partenariat avec Chaabi Cash et Tasshilat, le service "khidmat al qorb" sera progressivement élargi aux 3000 agences desdits partenaires", indique l'Office, ajoutant qu'il s'agit d'une première concrétisation du plan de développement des ventes ONCF chez les partenaires qui sera renforcée prochainement par d’autres réseaux de vente multi-services à savoir Wafa Cash, Barid Cash, Cash Plus et bien d’autres".

Assahraa Al Maghribiya :

• L'ambassadeur Hilale démystifie les allégations fallacieuses de l’Algérie sur le Sahara marocain. La réunion ministérielle virtuelle du Mouvement des non-alignés (MNA), tenue sous le thème "65 ans après Bandung", a été un moment de démystification par l’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, des allégations fallacieuses du représentant de l’Algérie sur le Sahara marocain. En réponse à la déclaration biaisée et hostile du responsable algérien, l’ambassadeur Omar Hilale a rappelé que le Sahara marocain est une question de souveraineté nationale et d'intégrité territoriale du Royaume, affirmant que le Maroc a exercé son droit inaliénable à l'intégrité territoriale et a récupéré ses provinces sahariennes en 1975, à la faveur de l'Accord de Madrid et conformément à la pratique des Nations-Unies. Le diplomate marocain a souligné qu’en ces temps de COVID-19, qui appellent à la solidarité, "le Maroc aurait voulu que les participants cessent d’attaquer l’intégrité territoriale et la souveraineté de leur voisin", ajoutant que "le respect de l'intégrité territoriale est un principe cardinal pour le Maroc et le Mouvement des non-alignés et qu’il ne doit pas être utilisé à géométrie variable".

Al Ahdath Al Maghribiya : 

• ADM: Le cap de 1 million d'utilisateurs du Pass Jawaz franchi. Le nombre d'utilisateurs du Pass Jawaz a dépassé le cap de 1 million, a annoncé la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM). "La société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) est fière d'annoncer que le nombre d’utilisateurs du Pass Jawaz a dépassé le cap de 1 million, un million d’usagers qui ont vu dans le changement une opportunité pour gagner en sécurité, en confort sur l’autoroute et sans surcoût", s'est félicitée ADM dans un communiqué. Cette grande avancée est le fruit de la confiance témoignée par les citoyens qui ont décidé d’opter pour le mode paiement automatique sans contact, sécurisé, simple, et accessible à tous et surtout sans surcoût par rapport au mode de paiement en espèce, indique la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le SG de l'ONU réaffirme que la situation au Sahara marocain reste marquée par "le calme". Dans un rapport soumis à l’Assemblée générale, le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a réaffirmé que la situation au Sahara marocain reste marquée par “le calme”, coupant court encore une fois aux allégations fallacieuses des séparatistes sur la situation dans les Provinces du Sud du Royaume. Dans ce document, qui couvre la période du 1er juillet 2019 au 31 août 2020 et fait la synthèse des deux derniers rapports présentés au Conseil de sécurité par le Secrétaire général sur la situation au Sahara marocain, M. Guterres met aussi en relief les investissements du Maroc dans ses Provinces du Sud en citant, notamment, la construction d'un nouveau port à environ 70 kilomètres au nord de Dakhla. Ainsi, comme en atteste le Secrétaire Général de l’ONU, les investissements du Maroc dans son Sahara se poursuivent et se renforcent, particulièrement depuis le lancement par SM le Roi Mohammed VI du Nouveau modèle de développement des Provinces du Sud, en novembre 2015.

Al Alam :

• Covid-19 : le Maroc se mobilise pour généraliser le vaccin. Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb a souligné que son département déploie tous les efforts pour assurer un stock suffisant de vaccins anti-Covid19 pour l'ensemble des Marocains, après l'achèvement des essais cliniques du vaccin et sa mise en vente sur le marché mondial. Ait Taleb a relevé, dans une déclaration à la presse, que le ministère s'attèle à la mise en place d’un ensemble de mesures en vue de généraliser la vaccination anti-Covid19 sur toutes les régions du Royaume, en attendant que l'efficacité de l'un des vaccins en phases finales des essais cliniques soit prouvée. Le Maroc est appelé à se préparer à l'avance et à prendre toutes les mesures à même d’assurer la réussite de l'opération de vaccination contre le coronavirus, conformément aux Hautes Orientations Royales relatives à l’adoption d’une stratégie proactive pour lutter contre cette épidémie, a-t-il insisté.

Bayane Al Yaoum :

• Maroc/Italie: Le Partenariat stratégique a fait gagner en substance et en visibilité sur les secteurs porteurs. Le Partenariat stratégique signé entre le Maroc et l'Italie, deux pays liés par des relations anciennes, excellentes et denses, a déjà fait gagner en substance et en visibilité sur les secteurs porteurs dans la coopération bilatérale, a souligné le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita. "Le Maroc et l’Italie ont des relations aussi anciennes que leur existence même en tant qu’Etats (...) ce sont des relations excellentes: Dialogue politique dense, coopération sécuritaire soutenue, échanges économiques substantiels et proximité humaine singulière", s'est félicité M. Bourita dans une interview accordée à l'agence de presse italienne Nova. "Nous avons établi un Partenariat stratégique entre le Maroc et l’Italie, afin d’institutionnaliser le dialogue, de le structurer et de gagner en hauteur à l’échelle du partenariat. Cela nous a déjà fait gagner en substance et en visibilité sur les secteurs porteurs", a-t-il précisé. Selon le ministre, "des créneaux intéressants ressortent pour des opportunités d’investissements italiens au Maroc, notamment dans les secteurs des énergies renouvelables, de la finance, des textiles, de la santé, de l’agroalimentaire et du bâtiment".

Rissalat Al Oumma : 

• Deux corps retrouvés dans un appartement à Agadir: une enquête diligentée. La police judiciaire d'Agadir a diligenté, dimanche, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances entourant le décès de deux individus dont les corps ont été retrouvés dans un appartement au quartier "Talirget" de la même ville. Les services de la sûreté nationale avaient constaté dimanche matin la dépouille de la première victime, qui se serait donné la mort par pendaison dans une chambre de l'appartement, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que la perquisition du domicile a permis de retrouver un second corps, découpé et dissimulé dans des sachets en plastique dans divers endroits de l'appartement. Ce deuxième corps est en cours d’identification, a relevé la même source dans un communiqué. 





Nouveau commentaire :
Twitter

Le Fil | Coupures | Flash | Marrakech