Coupures.com est un Bulletin de veille
MAP - Reproduit ici le Mardi 20 Octobre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 20/10/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :


Le Matin :

• PLF-2021: Benchaâboun appelle à une mobilisation tous azimuts . Le projet de loi de Finances 2021 fait son entrée dans le circuit législatif. Conformément aux dispositions de l'article 68 de la Constitution, et à celles de la loi organique des Finances, le Parlement, avec ses deux Chambres, a tenu, hier, une séance plénière consacrée à la présentation par le ministre de l'Économie, des finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun, des grandes lignes de ce projet. Appelant à une mobilisation de tous les acteurs politiques autour des réformes stratégiques prévues dans le cadre de ce projet, le responsable est revenu sur les principales mesures programmées. Il a ainsi rappelé l'effort financier exceptionnel annoncé dans le Discours du Trône. L’argentier du Royaume a, dans ce sens, insisté sur la mise œuvre rapide des mécanismes relatifs au Fonds Mohammed VI pour l'investissement. Quelque 45 milliards de dirhams seront mobilisés pour assurer le bon fonctionnement de ce Fonds, a rappelé le ministre. Dans le détail, 15 milliards de dirhams seront mobilisés par le budget de l'État, les 30 milliards restants le seront par les opérateurs privés ainsi que les acteurs institutionnels marocains et internationaux. 

• Marrakech: Action de solidarité avec les propriétaires de calèches . Des opérateurs privés ont procédé, vendredi à la place Jamaâ Lafna à Marrakech, à la distribution de 84 tonnes d'aliments au profit des cheveux de Calèches. Organisée sous la supervision du wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, M. Karim Kassi-Lahlou, cette initiative s'inscrit dans le cadre d'efforts visant à réduire les effets de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et à soutenir le secteur des Calèches. Cette opération, dont la gestion a été confiée à la Société Protectrice des Animaux et de la Nature (SPANA), représente le quatrième lot qui vient soutenir les propriétaires des Calèches en cette période difficile, afin d'alléger au mieux les frais d’entretien de leurs chevaux. Il est à rappeler que l’activité des Calèches a diminué jusqu’à son arrêt total suite à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, ce qui a lourdement affecté les moyens de transport utilisant la traction animale.

L'Économiste :

• PSA Maroc: 225 Citroën AMI pour La Poste . Joli coup électrique pour PSA Maroc. Le constructeur vient de signer un accord avec Barid Al-Maghrib (La Poste) pour développer et livrer 225 véhicules 100% électriques. Ce protocole a été signé hier lundi 19 octobre en présence du ministre de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy. «Ce véhicule électrique est un premier pas de l'industrie de la mobilité électrique urbaine au Maroc. AMI s'inscrit dans le cadre de la vision du Royaume de développer une industrie à forte valeur ajoutée guidée par le principe de développement durable», a tenu à préciser le ministre Elalamy. Selon lui, «cet accord traduit la politique gouvernementale, faisant de la commande publique un levier de développement des écosystèmes industriels créant de l'emploi et développant l’export». Le véhicule AMI est produit à l'usine PSA de Kénitra. Il partage plusieurs composants, synergies et parties du châssis avec la Peugeot 208.

• Casa-Tram: Alstom fournira les rames des lignes 3 et 4 . Une semaine bien mouvementée chez Alstom. Après l'inauguration de son nouveau site à Fès (Cabliance), le groupe français vient d'obtenir le marché de fourniture du matériel roulant des futures lignes 3 et 4 du tram casablancais. La SDL Casa-Transports vient de trancher en faveur d'Alstom (en lice avec l'Espagnol CAF), qui a déjà équipé les lignes 1 et 2. Ce marché, qui porte sur 88 rames pour les 2 lignes en construction, est estimé autour de 2 milliards de DH TTC. Les deux nouvelles lignes entreront en service fin 2023. Quant à la livraison des rames, elle est prévue entre 2022 et 2023. L'usine Cabliance de Fès, qui vient d'étendre sa capacité, fournira les armoires électriques et les câblages des futures rames. L'équipe d'Alstom Maroc assurera le service après-vente (SAV). Le matériel roulant qui sera livré appartient à la gamme Citadis qui a l'avantage de s'adapter à chaque ville.

Aujourd’hui Le Maroc :

• PLF 2021: Plus de 4 milliards $. Avec le budget 2021, l’Exécutif cherche à limiter la “casse” . Face aux manques à gagner en termes d’IS, d’IR et TVA et des dépenses qui montent en flèche, le projet de loi de Finances (PLF 2021) est truffé de mesures destinées à contenir le déficit budgétaire à des niveaux soutenables. Les responsables n’hésiteront pas à recourir à des créanciers étrangers, annuler des crédits prévus par le budget en cours et même procéder à des coupes budgétaires en cas de besoin. La mobilisation de crédits supplémentaires chez les partenaires étrangers se poursuivra en 2021 en plus d’une nouvelle sortie sur le marché international qui devient quasiment sûre. Le montant des fonds mobilisés à l’étranger, selon les données contenues dans le projet de loi de Finances soumis au Parlement, va atteindre au cours du prochain exercice budgétaire les 41 milliards de dirhams (MMDH), soit plus de 4 milliards de dollars.

• Les compagnies aériennes internationales de retour à Agadir . La destination Agadir commence à renaître de ses cendres après des mois catastrophiques et une cessation complète de l’activité touristique en raison de la propagation de la Covid-19. Elle a accueilli, le samedi et dimanche, ses premiers touristes depuis le début du confinement, et ce dans le cadre de la relance progressive de la machine touristique dans la région d’Agadir-Souss-Massa. Dans les détails, neuf vols internationaux des compagnies Royal Air Maroc, Transavia et Ryanair ont atterri samedi et dimanche à l’aéroport Agadir Al Massira en provenance des aéroports de Paris Orly, Lyon, Manchester, Nantes, Charleroi, et Paris CDG. A cette occasion, l’Office national marocain du tourisme, le Conseil régional du tourisme Agadir-Souss-Massa, l’Office national des aéroports et les représentants de la compagnie aérienne Ryanair ont organisé une cérémonie d’accueil aux passagers du vol Ryanair en provenance de Manchester pour souhaiter la bienvenue aux premiers touristes et célébrer le début de la reprise de l'activité afin d’envoyer un message positif et plein d’espoir à tous les opérateurs du tourisme dans la région. 

Maroc le Jour :

• Tanger-Med classée 2e zone économique spéciale dans le monde . La plateforme industrielle Tanger-Med a été classée 2e zone économique spéciale dans le monde par le FDI Intelligence du Financial Times. Selon le classement des zones économiques les plus attractives au monde pour l'année 2020 "FDI’s Global Free Zone of the Year", Tanger Med Zones est consacrée 2ème zone économique mondiale après "Dubaï Multi Commodities Center", aux Émirats Arabes Unis, alors qu'elle était classée 5ème en 2019, indique le groupe Tanger-Med dans un communiqué. Le rapporte compare près de 100 zones économiques selon des benchmarks internationaux et mesure l’adéquation de leur offre face aux attentes des investisseurs. La 3ème place de ce classement mondial revient à "Katowice Special Economic Zone" en Pologne, et la 4ème place à "Waigaoqiao Free Trade Zone" en Chine, précise-t-on.

• Le centre d'assistance sociale d'Imzouren, une cellule pour soutenir les groupes vulnérables. Le Centre provincial d'assistance sociale d'Imzouren, créé dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), constitue une cellule active pour fournir une assistance sociale aux groupes vulnérables et aux personnes en situation difficile, en particulier celles souffrant de troubles mentaux et les sans-abri. Réalisé dans le sillage du programme de lutte contre la précarité de l'INDH au titre de l'année 2009, le centre vise à fournir l'assistance sociale aux personnes souffrant de troubles mentaux et celles sans abri, en leur offrant les services d'hébergement et de la nourriture, ainsi que les soins de santé. Cette structure est placée au centre des domaines d'intervention du programme "Accompagnement de personnes en situation de précarité", qui portent notamment sur l'amélioration de l'offre actuelle des structures d'accueil, la fourniture de services d'hébergement, de soutien moral, d'écoute et d'orientation, ainsi que l'amélioration de la qualité de gestion et d’encadrement des centres d’accueil et l'entretien des bâtiments et équipements. 

L’Opinion :

• Enseignement: Les contractuels se préparent à battre le pavé... encore. La Coordination nationale des enseignants contractuels annonce l'organisation d'une série de manifestations. Lors d'une réunion tenue, dimanche 18 octobre, la Coordination a déclaré que ces marches seront tenues à partir du 25 octobre. Les enseignants ont fustigé la non-application, par le ministère de l'Éducation, de son accord sur leur dossier, notamment après les promesses répétées de régler ce dossier, avant d'annoncer le nouveau concours d'emploi. Dans ce sens, le comité de la Coordination a renouvelé sa demande au ministère pour résoudre le problème des enseignants. Annonçant ainsi que des protestations seront lancées à Rabat, tout au long des vacances scolaires, et risquent d'être prolongées.

• Lutte contre le covid-19: Des lauréats primés à El Jadida . L'association provinciale des affaires culturelles à El Jadida a révélé les noms des lauréats de la compétition en art de la persuasion, organisée à distance en septembre et octobre sur la lutte contre le covid-19. Ainsi, 3 lauréats de chaque catégorie des enfants de 11 à 15 ans et des jeunes de 16 à 21 ans ont été primés lors de cette compétition organisée sous le thème "Nous sommes tous concernés", indique un communiqué de l'association, rappelant que les candidats devaient envoyer des séquences vidéo ne dépassant pas 3 minutes autour du thème de la lutte contre le nouveau coronavirus. Les premières places de la première catégorie sont revenues respectivement à Taha Acharf El Bekkali de la commune d'Azemmour, à Zakaria Mazili et Ismail Bekbachi, tous deux de la commune Had Oulad Frej, alors que celles de la deuxième catégorie sont revenues à Ayman Harid, Nada Slimani et Fatima Zehra Marghati de la commune d'El Jadida.

Al Bayane :

• L'efficacité du futur vaccin anti Covid-19 ou l'éternel débat entre partisans et détracteurs . Alors que le monde pharmaceutique et les géants du secteur se mobilisent en se lançant dans la quête d'un futur vaccin contre la pandémie du Coronavirus (Covid-19), le débat entre les anti et les pro vaccin persiste depuis le lancement des premiers essais cliniques. En effet, au moment où certains mettent en doute son efficacité, sa sécurité et son respect des normes sanitaires nécessaires à la production d'un vaccin efficient, d'autres, par contre, ont foi en les industriels pharmaceutiques et en leur capacité à garantir un futur vaccin, compte tenu des moyens financiers disponibles et du progrès que connaît le domaine médical et technologique dans le monde entier. Néanmoins, cet éventuel vaccin contre la Covid-19 a suscité un certain scepticisme quant au profit et aux gains économiques des entreprises pharmaceutiques et des centres médicaux internationaux, outre son financement politique par les États compétitifs. 

• Train reliant Fès à Oujda: un déraillement imaginaire . L'Office National des Chemins de Fer (ONCF) a démenti, dimanche, les informations et les images qui circulent sur les réseaux sociaux faisant état du déraillement d'un train entre Fès et Oujda. "Ces images sont montées de toutes pièces et les trains circulent normalement sur cet axe et sur l’ensemble du réseau", affirme l'ONCF sur sa page Facebook. L’Office se réserve tous les droits de poursuite contre quiconque qui intente à son image, souligne l'ONCF, qui tient à attirer l’attention de sa clientèle et des internautes sur l’importance de se préserver des fake news diffusées par des personnes "irresponsables et malintentionnées".

Al Massae :

• Fin de récré pour l'industrie des fausses factures. Le gouvernement El Otmani s'apprête à resserrer l'étau sur les sociétés qui se sont spécialisées dans l'établissement des fausses factures, et qui étaient, jusque là, hors des radars. Des sources autorisées expliquent que cette pratique frauduleuse s'est transformée en une véritable industrie, relevant que le gouvernement a décidé d'introduire des amendements au PLF-2021 visant à rendre les contrôles des factures plus minutieux et, ainsi, rejeter tout document qui s'avère falsifié. Cette démarche du gouvernement s'explique par le nombre important des entreprises qui bénéficient des exonérations fiscales en boostant les dépenses tout en minimisant les bénéfices, et ce grâce aux fausses factures.Akhbar Al Yaoum : • Autoroute: 2 gares de péage de nouvelle génération. Le directeur général de l'ADM, Anouar Benazzouz, a souligné le grand d'intérêt de l'autoroute reliant la ville de Casablanca au sud du Maroc, en particulier Marrakech, Agadir et Béni Mellal. Les 2 nouvelles gares de péage, qui seront opérationnelles mardi prochain à partir de 11h00, contribueront à réduire le nombre d'arrêts, a-t-il précisé, relevant que les usagers de cette autoroute en provenance des 3 villes n'auront à s'arrêter qu'une seule fois à leur arrivée à Casablanca. Le triplement a concerné au début l'axe Ain Harrouda-Berrechid, dans l'attente du lancement prochain de deux autres axes au niveau de Berrechid dont les travaux de réalisation ont franchi de grandes étapes, a-t-il rappelé. Les travaux de ce projet de réaménagement des gares de péage ont nécessité un investissement global de 40 millions de DH sur une période de 5 mois. Il s'agit de la suppression de la gare de péage de Berrechid-Sud située au PK34 de l’axe autoroutier Casablanca-Agadir, de la suppression de la gare Berrechid-Est située au PK5 de l’axe autoroutier Berrechid-Béni Mellal, de la création de deux nouvelles gares de péage, la première au niveau de la bretelle d’entrée de Berrechid-Nord et la deuxième au niveau de l’échangeur de Berrechid-Sud.

Libération :

• Oujda: interpellation d'un trentenaire pour prise, diffusion et partage de photos pornographiques de mineurs . Les éléments de la brigade mixte de sécurité des abords des établissements scolaires, relevant de la préfecture de police d'Oujda, ont interpellé, vendredi dernier, un individu aux antécédents judiciaires dans le trafic de drogues et les crimes sexuels, pour son implication présumée dans une affaire de prise, diffusion et partage de photos pornographiques de mineurs. Une patrouille de police a interpellé le suspect de 33 ans en flagrant délit de prise de photos d'un groupe d'élèves mineurs à proximité d'un établissement scolaire à Oujda, indique dimanche la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Les recherches de terrains, appuyées par les expertises techniques sur plusieurs téléphones portables, outils informatiques et comptes virtuels sur les réseaux sociaux gérés par le suspect, ont dévoilé l'implication de celui-ci dans la diffusion et l'échange de photos d'enfants au contenu pornographique, ainsi que l'enregistrement d'appels audios et vidéos avec certains d'entre eux, précise la DGSN, ajoutant que ces appels sont actuellement en cours de traitement pour en déterminer la nature et les motivations. 

• Interpellation de quatre individus à Dakhla . Les éléments de la police relevant du district de sûreté de la ville de Dakhla ont interpellé, dimanche matin, quatre individus âgés entre 17 et 46 ans pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans l’organisation de l’immigration illégale et la traite d’êtres humains. Les suspects ont été interpellés au niveau du centre ville de Dakhla, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), notant que les recherches avaient révélé qu'ils étaient impliqués dans l’organisation d’une opération de migration clandestine par voies maritimes, avortée dimanche matin et permis également l'interpellation de deux candidats à la migration clandestine, âgés de 20 et 32 ans, dans un village de pêche près de Dakhla. Les perquisitions menées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie d’une embarcation artisanale liée à un véhicule de remorquage, deux moteurs hors-bord et plusieurs jerricans contenant 60 litres de carburant qui devaient être utilisés dans cette opération, ajoute le communiqué. 

Al Alam :

• Coronavirus: Bientôt la vaccination de 19 millions de Marocains . Si le vaccin chinois anti-Covid-19 s'avère efficace, les autorités sanitaires du Royaume lanceront une large opération de vaccination, qui concernera 80% des Marocains âgés de plus de 18 ans, et ce durant 4 mois consécutifs. Au total, ce sont près de 19 millions de personnes qui seront vaccinés contre le Covid-19. Une source médicale a fait savoir le suivi à distance de l'état de santé des volontaires ayant reçus des doses du vaccin fabriqué par la société chinoise Sinopharm n'a signalé aucun effet secondaire indésirable, à l'exception de légers effets fréquents lors de toutes les vaccinations ordinaires. La même source a ajouté que les résultats des essais du vaccin sont prometteurs, précisant que seront vaccinés en priorité le personnel médical, les services de sécurités, les patients souffrant de maladies chroniques et les personnes âgées de plus de 65 ans.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Maroc Telecom compte plus de 70 millions de clients . Malgré les effets de la pandémie et l'accentuation de la concurrence, le groupe Maroc Telecom a su tirer son épingle du jeu. En effet, les parcs du Groupe ont atteint 70,5 millions de clients à fin septembre 2020, en augmentation de 4,3% par rapport à la même période un an auparavant. Aussi, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 27,49 milliards de dirhams (MMDH) durant les neuf premiers mois de l’année 2020, en hausse de 0,7% (-1,2% à base comparable).

Al Yaoum Al Maghribi :

• Covid-19: Le Maroc négocie avec avec trois nouvelles sociétés pour acquérir un vaccin. Des négociations sont en cours avec trois nouvelles sociétés pour l'acquisition d'un vaccin anti-Covid 19 dès qu'il sera mis sur le marché international, a annoncé lundi le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Au cours de la séance mensuelle des questions de politique générale, El Otmani a souligné que les négociations en question interviennent dans la foulée des deux conventions signées avec deux producteurs de vaccins, en concrétisation des mesures préventives adoptées par le Royaume conformément aux directives royales pour enrayer l'épidémie. Le gouvernement est déterminé à mettre à disposition un vaccin sûr et efficace pour faire en sorte que le Maroc soit l'un des premiers pays au monde à s'en doter, a-t-il ajouté.

Assahraa Al Maghribia :

• Les États-Unis saluent le leadership continu et précieux de SM le Roi dans les questions d’intérêt commun. Les États-Unis saluent le leadership continu et précieux de SM le Roi Mohammed VI dans les questions d'intérêt commun telles que la paix au Moyen Orient, ainsi que la stabilité, la sécurité et le développement dans cette région et sur l'ensemble du continent africain, a affirmé, lundi à Rabat, le secrétaire d'État adjoint américain aux Affaires du Proche-Orient, David Schenker. Le Royaume est un "partenaire étroit" des États-Unis dans un ensemble de questions liées à la sécurité, sachant qu'il participe chaque année à plus de 100 opérations militaires américaines dont l'opération "African Lion", a souligné M. Schenker dans une déclaration à la presse à l'issue de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Dans le cadre de sa visite récente dans le Royaume, le secrétaire américain à la Défense Mark Esper avait signé une feuille de route décennale (2020-2030) de coopération militaire bilatérale, qui constitue un "symbole de notre coopération stratégique à long terme", a-t-il poursuivi. A ce titre, M. Schenker a rappelé que le Maroc est le seul pays africain à être associé aux États-Unis dans le cadre d'un accord de libre-échange, précisant que le Royaume, porte d'entrée au continent, abrite plus de 150 sociétés américaines qui offrent d'importantes opportunités d'emploi.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Casa-Settat: Pas plus de 125 lits de réanimation dans le public. Cas positifs, cas critiques et décès liés au Covid-19, le bilan de la pandémie a considérablement augmenté durant la dernière semaine, atteignant des chiffres records. La région de Casablanca-Settat a enregistré le plus grand nombre des décès liés à la pandémie. La région fait face à la crise sanitaire avec un nombre imité des lits de réanimation, dans les établissements de santé public, qui ne dépassent pas les 125 lits au niveau de toute la région. En effet, le CHU Ibn Rochd dispose de 46 lits, l'Hôpital Mohammed V de 16 lits, l'Hôpital Bouafi de 15 unités, l'hôpital Sidi Othmane de 12 lits, l'Hôpital Sidi Moumen de 8 lits et l'Hôpital régional Moulay Youssef de 6 lits. Dans la ville d'El Jadida, l'Hôpital provincial dispose de 14 lits de réanimation, contre 4 lits au niveau de l'Hôpital provincial Moulay Abdellah à Mohammedia et le même nombre de lits à l'Hôpital provincial de Settat. Le secteur privé affiche, quant à lui, une capacité de 59 lits de réanimation répartis sur 5 cliniques privées.

Bayane Al Yaoum :

• L'hôpital Ibn Sina n’a jamais suspendu l'hospitalisation des cas graves ou urgents. L'hôpital Ibn Sina n’a jamais suspendu l'hospitalisation des cas graves ou urgents, ni les interventions chirurgicales, a déclaré son directeur, Dr Hrora Abdelmalek. Dans une déclaration à la MAP, le responsable revient sur les raisons de la publication d'une note de service, le 12 octobre, portant sur la suspension provisoire des hospitalisations en dehors des cas urgents, avant la reprise de toutes les hospitalisations programmées. Il a à cet égard précisé qu'en raison de la pression et la forte charge de travail dues à la propagation de la Covid-19, "il a été décidé de suspendre les hospitalisations non graves pour une durée de 72 heures". Or, l’hôpital n’a jamais cessé d'accueillir les cas graves ou urgents, notamment les patients atteints de cancer ou de maladies infectieuses, a-t-il insisté. En outre, le directeur a souligné que la décision de suspension a été prise afin d’éviter une éventuelle saturation des services de l’hôpital, notant que durant cette période, les consultations et interventions chirurgicales ont continué d'avoir lieu".

Rissalat Al Oumma :

• La DGSN adopte des horaires exceptionnels de travail aux centres d'enregistrement des données identitaires. La Direction générale de la sûreté nationale a décidé d'adopter une nouvelle programmation exceptionnelle des horaires de travail aux centres d'enregistrement des données identitaires (CEDI) pour répondre aux demandes croissantes des citoyens désireux d'obtenir ou de renouveler la Carte d'identification nationale électronique (CINE), et pour délivrer ce document d'identification dans les meilleures conditions. Il s'agit de la prolongation des horaires de travail de 08h00 à 19h00 de lundi à vendredi durant les jours ouvrés, et de 08h30 à 15h00 les samedis, précise vendredi un communiqué de la DGSN. Les services de la DGSN, afin d'accompagner cette programmation élargie, ont renforcé les ressources humaines travaillant dans ces centres et augmenté le nombre des bureaux et espaces dédiés à cette opération, en plus d'accroître le nombre des rendez-vous pour demander ou renouveler la CNIE à travers le site web www.cnie.ma, ajoute la même source. 





Nouveau commentaire :
Twitter

Revue du web | Coupures | Le Fil