Coupures.com est un Bulletin de veille
MAP - Reproduit ici le Samedi 24 Octobre 2020

Maroc. Revue de presse quotidienne du 24/10/2020


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi :


Le Matin : 

• Les pays africains et arabes apportent leur soutien à l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara. Le Gabon a réaffirmé, devant la Quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie qui présente des "perspectives crédibles" permettant de résoudre définitivement le conflit "autour du Sahara marocain", affirmant que "c’est indéniablement, la meilleure approche et la solution de compromis par excellence". De son côté, le représentant de la Guinée Équatoriale a également exprimé son soutien aux efforts du Secrétaire général de l’ONU et de son Envoyé personnel pour la réussite du processus politique, dans l’intérêt et le bénéfice des populations de toute la région. "Partant des positions constantes et inébranlables du Royaume de Bahreïn, mon pays réitère son soutien aux efforts sérieux déployés par le Royaume du Maroc pour parvenir à une solution politique à la question du Sahara marocain sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, dans le cadre de la souveraineté du Royaume du Maroc et de son intégrité nationale et territoriale", a souligné, devant la Commission, l’ambassadeur Représentant permanent du Bahreïn à l’ONU. Une position adoptée également par le Yemen qui a salué les "efforts inlassables" du Maroc en vue d'une solution juste, durable et consensuelle à la question du Sahara marocain.

• Crise sanitaire : mesures exceptionnelles entreprises par la Chambre des conseillers pour assurer la continuité de son fonctionnement. La Chambre des conseillers a entrepris une série de mesures exceptionnelles dans le cadre d'un plan d'urgence pour assurer la continuité de son fonctionnement à la lumière de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus et ce, dans le respect total des procédures proactives et préventives préconisées par les autorités publiques. "Il a été procédé, à cet effet à la création d'une cellule de veille composée d'une unité médicale, d'agents de sécurité, de cadres de la direction des ressources humaines chargés de la gestion de l'accès au siège de la Chambre et à son annexe dans des condition sures", a indiqué un communiqué de l'institution législative, ajoutant que les entrées ont été équipées par un matériel sophistiqué pour la prise de la température, en plus du gel hydroalcoolique et de désinfectants, outre la publication d'un guide pratique pour travailler dans ces conditions exceptionnelles imposées par la crise. Selon la même source, un total de 461 fonctionnaires et employés ont été soumis, les 14 et 15 septembre dernier, au test PCR de dépistage du coronavirus, dont un fonctionnaire et un employé ont été testés positif.

Libération :

• OCP Africa et la BAD mobilisent 4 millions USD pour l'accès aux engrais en Côte d’Ivoire et au Ghana. La Banque africaine de développement (BAD) a donné son accord à une participation du Mécanisme africain de financement du développement des engrais (MAFDE) dans une garantie de crédit commercial partiel d'un montant de 4 millions de dollars USD prise aux côtés d’OCP Africa, filiale du groupe marocain OCP. Ce projet réduira les risques potentiels tout au long de la chaîne de valeur agricole et permettra d’améliorer, en Côte d’Ivoire et au Ghana, l’accès aux intrants de qualité, en particulier les engrais, indique la BAD sur son site web. Le projet, qui couvre une période de trois ans (2020-2023) permettra d’aider 430 000 petits exploitants agricoles, dont 104 000 femmes, et facilitera leur accès à des intrants agricoles de qualité à des prix abordables ainsi qu’à des formations aux bonnes pratiques agricoles. Le projet s’appuiera sur l’initiative « Agribooster » d’OCP Africa, qui repose sur une approche inclusive destinée à faciliter l’accès des exploitants à des intrants de qualité, à une formation, à des crédits et à la mise en place de liens commerciaux, afin d’augmenter les rendements et les revenus tout en améliorant les moyens de subsistance.

• Adoption d'un projet de loi relatif au régime des tabacs bruts et tabacs manufacturés. Le Conseil du gouvernement réuni, sous la présidence du Chef du gouvernement, Saâd Dine El Othmani, a approuvé le projet de loi n° 66.20 modifiant et complétant la loi n°46.02 relative au régime des tabacs bruts et des tabacs manufacturés. Présenté par le ministre de l'Economie, des finances et de la Réforme de l'administration, ce projet de loi vise à élargir le périmètre de l'article 10 pour inclure également le tabac chauffé, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi dans un communiqué lors d'un point de presse à l'issue du Conseil. Ce texte vise également à modifier et à compléter les dispositions de l'article 25 du chapitre 4 de la loi n ° 02-46, qui prévoit que "chaque paquet de tabac manufacturé doit porter, en plus des données stipulées, le pourcentage du goudron et de la nicotine", afin d'y ajouter la proportion du monoxyde de carbone.

Assahraa Al Maghribiya :

• Ordre de Souverain de Malte : SM le Roi, "un ardent défenseur de la co-connaissance et de la paix". SM le Roi Mohammed VI, "Souverain aimé, charismatique, protecteur de l'islam mais aussi des autres religions, est un défenseur ardent de la co-connaissance, de la paix et d’un islam du juste milieu", a souligné l'ambassadeur de l'Ordre Souverain de Malte au Maroc, Julien-Vincent Brunie. M. Julien-Vincent Brunie s'exprimait dans le cadre d’une réception organisée récemment à l'ambassade de l’Ordre Souverain de Malte près le Saint-Siège, au cours de laquelle il s'est vu remettre la plaque de grand officier "l’Ordre de Pie IX", la plus haute décoration accordée par le Pape François. Cette distinction a été décernée à l’ambassadeur Julien Brunie en guise de remerciement pour les services rendus au Souverain Pontife et au Saint Siège notamment lors de la visite Apostolique au Maroc, ainsi que pour ses efforts en faveur de la promotion du dialogue interreligieux et du développement des œuvres aux services des plus pauvres. "En tant qu’ambassadeur au Maroc, je suis très fier de pouvoir modestement contribuer à tous ces signes de rapprochement et fier et heureux d’avoir pu le faire dans un pays où Sa Majesté le Roi, Souverain aimé, charismatique, protecteur de l’islam mais aussi des autres religions, est un défenseur ardent de la co-connaissance, de la paix et d’un islam du juste milieu", a-t-il dit lors de cette cérémonie.

• L'Institution du Médiateur du Royaume adopte une approche basée sur les principes de justice et d’équité. L’Institution du Médiateur du Royaume (IRM) adopte une approche basée sur les principes de justice et d’équité dans le traitement des questions soumises à son attention, a indiqué, à Rabat, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, en mettant en avant le rôle de l’IRM dans l’édification démocratique et de l'Etat de droit. Cité dans un communiqué de l’IRM, M. Benalilou, qui était l'invité de la Fondation diplomatique dans le cadre de la 91è session des "Carrefours diplomatiques", a passé en revue les prérogatives de l’Institution, ses moyens et son efficience dans la mise en œuvre de ses recommandations dans le cadre de l’obligation morale émanant de la Constitution et de la formulation des dispositions de son nouveau règlement. La rencontre a réuni 40 ambassadeurs accrédités au Maroc, dont 12 en présentiel et 28 via visioconférences. M. Benalilou a en outre souligné la conformité des critères de travail de l'Institution avec les normes internationales, en particulier les principes de Paris, ajoutant que cette rencontre a permis de prendre connaissance de la médiation institutionnelle au Maroc et de répondre aux questions des représentations étrangères.

Al Ittihad Al Ichtiraki : 

• Le Burkina Faso et la Guinée Équatoriale ouvrent leurs consulats généraux à Dakhla. La République du Burkina Faso a ouvert, vendredi, un consulat général à Dakhla. La cérémonie d'inauguration de ce consulat a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita, et son homologue burkinabè, M. Alpha Barry. De son côté, La République de Guinée Équatoriale a également ouvert le même jour un consulat général à Dakhla. La cérémonie d'inauguration de ce consulat a été coprésidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue équato-guinéen, Simeón Oyono Esono Angue.

• Le Maroc et l'Espagne déterminés à mettre en œuvre leur partenariat stratégique global. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita et la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l'UE et de la Coopération, Mme Arancha Gonzalez Laya, ont convenu, à l'occasion d'un entretien en visioconférence jeudi, d’œuvrer ensemble à la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global conclu à l’occasion de la visite réussie de SM le Roi Felipe VI au Maroc, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Partant de l'excellence des relations entre les Maisons Royales des deux pays et la régularité des échanges entre les deux Souverains, les deux ministres ont souligné l’impact exemplaire de cette relation sur les rapports bilatéraux, notant que la régularité de ces échanges a été confirmée par l’appel téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Felipe VI en avril dernier, dans le contexte de la crise sanitaire causée par la Covid-19, donnant ainsi un élan à la coopération en ce moment particulier entre les deux pays voisins.

Rissalat Al Oumma : 

• Le ministère des Habous et des Affaires islamiques est responsable de la préservation de milliers d'édifices patrimoniaux. Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq, a affirmé que son département est responsable de la préservation de milliers d'édifices patrimoniaux. "Le ministère des Habous et des Affaires islamiques est responsable de la préservation de milliers de bâtiments patrimoniaux, dont 840 mosquées historiques, 6.500 zaouïa et mausolées, 330 bains-maures, 250 hôtels de commerce et un certain nombre de chefs-d'œuvre d'écoles", a indiqué M. Taoufiq. Le ministre s'exprimait dans une allocution en ouverture d’un colloque sur "La préservation du patrimoine national, quelle référence pour la restauration ?" organisé par la Fondation pour la Sauvegarde du patrimoine culturel de Rabat. M. Taoufiq a en outre souligné que "parmi les réalisations du ministère dans ce domaine figure la restauration de 77 mosquées, représentant 70% des grandes mosquées historiques du Royaume, 45 zaouïa et mausolées et 8 écoles", notant que l'investissement du ministère dans ces travaux au cours des deux dernières décennies est estimé à plus de 800 millions de dirhams.

• Le Maroc et l'Inde se félicitent de la dynamique de leurs relations bilatérales. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita, et le ministre des Affaires extérieures de l'Inde, M. Subrahmanyam Jaishankar, se sont félicités de la dynamique des relations bilatérales, au cours d'un entretien jeudi en visioconférence. Au début de cet entretien, les deux ministres se sont réjouis de l’important élan et de la grande dynamique qui ont été insufflés aux relations bilatérales depuis la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Inde, en octobre 2015, et sa rencontre avec le Premier Ministre indien, Narendra Modi, au cours de laquelle ils ont notamment convenu de hisser le niveau de ces relations à un partenariat stratégique. La nouvelle dimension prise par les relations maroco-indiennes illustre ainsi la politique éclairée de SM le Roi Mohammed VI, visant la diversification et l’élargissement des partenariats stratégiques du Royaume, qui englobent désormais de grands pays comme l’Inde. Dans ce cadre, M. Jaishankar a salué le leadership visionnaire du Souverain pour engager le Maroc sur la voie du progrès et de la prospérité.

Al Massae : 

• Marrakech : interpellation d'un individu soupçonné de vol et d'usurpation de fonction régie par la loi. Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a interpellé, jeudi soir, un individu âgé de 32 ans, pour son implication présumée dans une affaire de vol, d'escroquerie et d'usurpation de fonction régie par la loi. Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect a été appréhendé dans le quartier Mhamid à Marrakech, en flagrant délit d'usurpation de la fonction d'un officier de la police judiciaire chargé d'enquêter dans une affaire de vol d'un bazar, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que le mis en cause a tenté d'exposer la fille du propriétaire du commerce à l'extorsion et au vol.Les recherches et investigations effectuées révèlent que le mis en cause a commis un crime de vol similaire en septembre dernier, en usurpant la fonction d'un policier et en mettant la main sur des bijoux avec motif de les soumettre à une expertise sur fond d'une présumée enquête pour possession de bijoux volés, souligne la DGSN. 





Nouveau commentaire :
Twitter

Revue du web | Coupures | Le Fil