امداح نبوية مغربية. الحاج البراق | https://t.co/hYxpA763F0

#Coupures



Mohamed Aissa : "Nous ferons de 2017 l'année de développement des wakfs en Algérie"

APS - republié le 2 Décembre 2016

Oran - Le ministre des Affaires religieuses et wakfs, Mohamed Aissa a annoncé, jeudi à Oran, que son secteur œuvre à faire de "2017 l'année de développement des wakfs en Algérie".


Mohamed Aissa
Mohamed Aissa
En marge de l’ouverture d’une rencontre sur la pratique religieuse en Algérie, le ministre a déclaré à la presse "nous allons faire de 2017 une année de développement des wakfs en Algérie, surtout que le secteur a récupéré des milliers d’hectares utiles à l’agriculture et des dizaines d’hectares constructibles, à la faveur de l'application des lois de la République et des efforts des walis", en réponse à une question relative à la rationalisation des dépenses à l'ère de la conjoncture économique actuelle, .

Il a déclaré, dans le même ordre d'idées que son département ministériel est en phase de préparation d’un important programme en vue de contribuer à la création de la richesse, annonçant une rencontre prochaine avec la participation d'experts de la Banque islamique du développement (BID) et des banques algériennes, pour rechercher les voies et moyens de faire des wakfs un affluent supplémentaire au développement.

Il a ajouté, dans ce contexte, que de grands projets d’investissement seront lancés et des micro-crédits octroyés, affirmant que le discours religieux sera en harmonie avec les mutations et la conjoncture économique du pays en sensibilisant les hommes d’affaires à créer des wakfs et à contribuer au développement social en tant que responsabilité et devoir dans la vie d’entreprenariat (construction d’écoles, d'établissements culturels, ...).

Abordant le statut particulier des imams, le ministre a expliqué que son amendement n'aura pas d'effet financier, mais permettra le recrutement d’imams, de préposés de mosquées (qaim), de muezzins sur diplôme de l’enseignement supérieur.

A ce sujet, Mohamed Aissa a annoncé l’ouverture de classes de formation d'imams dans le cadre du système licence-master doctorat (LMD) au niveau de la mosquée-pôle "Abdelhamid Ibn Badis" d’Oran, à partir de la prochaine année universitaire.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que 180 personnes étrangères se sont converties en islam en 2016 au niveau national, soulignant que ce chiffre ne reflète pas le nombre réel des convertis en islam et ne concerne seulement que les demandeurs.

Mohamed Aissa a inspecté, jeudi, plusieurs projets relevant de son secteur dont ceux d'une mosquée réalisée à l’entrée-sud du groupement urbain de la ville d’Oran par une société turque et d'une mosquée "Moulay Abdelkader" au mont "Murdjadjo", dont la réception est prévue à la fin du premier trimestre 2017.

Il a inauguré également le nouveau siège de la direction des affaires religieuses et wakfs de la wilaya et le centre commercial et culturel islamique au centre-ville d’Oran.

En outre, il a présidé une cérémonie de remise de 15 fauteuils roulants à des ayants droit et honoré 13 imams lauréats d'un concours de doctorat.

Le ministre donnera, dans la soirée du jeudi, le coup d’envoi des festivités nationales "Rabie El Anwar" (Printemps des lumières) à l’occasion du Mawlid ennabaoui.