امداح نبوية مغربية. الحاج البراق | https://t.co/hYxpA763F0

#Coupures



Mort de Javier Echevarria, chef de l'Opus Dei, oeuvre catholique conservatrice

AFP - republié le 14 Décembre 2016

Rome - Javier Echevarria, chef de l'Opus Dei, puissante organisation catholique conservatrice, est mort lundi soir à l'âge de 84 ans, a annoncé mardi dans un communiqué cette institution controversée fondée en 1928 en Espagne.


Mgr Echevarria avait été hospitalisé le 5 décembre pour une légère infection pulmonaire et son état s'était détérioré ces derniers jours.

Né à Madrid en 1932, Mgr Echevarria avait succédé en 1994 à Alvaro Del Portillo, lui-même successeur du fondateur de l'Opus Dei (l'oeuvre de Dieu), Jose Maria Escriva de Balaguer, dont Mgr Echevarria a longtemps été le secrétaire.

Un nouveau chef doit être élu dans un délai de trois mois par un congrès de cette prélature personnelle du pape, un statut équivalent à un diocèse sans territoire, conféré à l'"Oeuvre" par Jean Paul II en 1982.

Dans un télégramme, le pape François a fait part de sa "tristesse" et salué une "vie constamment au service de l'Eglise et des âmes".

Présent dans de nombreux pays en Europe mais aussi en Amérique latine, l'Opus Dei compte 2.000 prêtres dans le monde et 86.000 laïcs, encouragés à rechercher la perfection spirituelle dans leur vie quotidienne et leur travail.

Une partie d'entre eux sont des personnalités du monde politique ou économique. Cela a toujours suscité des controverses sur son influence réelle ou supposée, mais l'Opus Dei rejette les étiquettes d'organisation manipulatrice, secrète ou sectaire qui lui sont apposées, même de l'intérieur de l'Eglise catholique.

L'actuel porte-parole du Vatican, Greg Burke, est membre de l'Opus Dei, tout comme son prédécesseur sous le pontificat de Jean Paul II, Joaquin Navarro-Valls.