امداح نبوية مغربية. الحاج البراق | https://t.co/hYxpA763F0

#Coupures



Mosquée nationale d'Abuja, un haut lieu de culte et symbole de l’unité des musulmans du Nigeria

MAP - republié le 3 Décembre 2016

Abuja – La Mosquée nationale d’Abuja, où Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, et le président de la République du Nigeria, SEM. Muhamadu Buhari, ont accompli la prière du vendredi, est un haut lieu de culte qui symbolise l’unité des musulmans du Nigeria, ainsi que les valeurs de tolérance et de paix prônées par l'Islam.


Inaugurée en 1984, la Mosquée nationale d’Abuja, la plus grande au Nigeria, ne risque pas de passer inaperçue puisqu’elle a été édifiée au cœur même de la Capitale nigériane et peut être vue de diverses parties du Centre de la ville et de ses environs. Pouvant accueillir jusqu’à 15.000 fidèles, la Mosquée nationale d’Abuja a été construite en forme de carré et intègre une large coupole centrale couverte de feuilles d'or à laquelle s'ajoutent quatre dômes de plus petites dimensions à chacun des angles.

Elle est cantonnée de quatre minarets aux formes élancées de 120 mètres de hauteur. La porte principale de la Mosquée est ornée de muqarnas et de versets coraniques. Le complexe entourant la Mosquée accueille également une madrasa, une bibliothèque islamique et une salle de conférence.

Tout y est pour offrir aux fidèles un cadre confortable et calme pour s'adonner à leurs prières dans les meilleures conditions, se recueillir et recevoir des enseignements théologiques et spirituels. C’est d’ailleurs les missions que remplissent les 50.000 mosquées que compte la République fédérale du Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique avec plus de 180 millions habitants, dont plus de 60 pc sont des musulmans - majoritairement sunnites de rite malékite. Ainsi, le Maroc et le Nigeria ont en commun la religion islamique et le rite malékite. Un partage historique que les deux pays aspirent à développer à travers plusieurs créneaux de coopération.

Le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, affiche sa volonté de mettre à la disposition du Nigeria son modèle de gestion du fait religieux en mettant à profit les modalités d’organisation de l’enseignement religieux pour le mettre à l’abri de l’exploitation et de l’instrumentalisation, et en valorisant les méthodes de gestion des prestations religieuses. Il s’agit également de la formation de plusieurs imams nigérians à l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates de Rabat.

En somme, les relations entre le Maroc et les pays d’Afrique de l’Ouest se sont inscrites, sous le règne de SM le Roi, dans une dynamique de développement sans précédent, et ce à travers la participation africaine distinguée aux causeries hassaniennes du mois sacrée du Ramadan, l’organisation de nouvelles rencontres des Tijanes, la construction de mosquées dans les pays africains, et l’accueil très favorable des pays africains de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, instance créée à l’initiative de SM le Roi aux fins de préserver la religion contre les déviations et l’extrémisme et de promouvoir les valeurs magnanimes de l’Islam.